Après un premier article sur le flou de bougé et la vitesse de sécurité, Capteur haute définition et flou de bougéil me paraît intéressant de parler d’un sujet sur lequel on lit beaucoup de choses ces derniers temps : le rapport entre capteur haute définition et flou de bougé

Attention, nous ne parlons ici que des problèmes liés au flou de bougé et pas des soucis éventuels de Mise au point – qui existent aussi avec ces capteurs HD, mais d’abord profitons de La minute du Professeur Gérard Manlussat

Ayant acheté le plus gros, le plus couteux capteur Hd et flou de bougé - le Canon 5DSRet le plus chargé en pixel, des appareils,
Homo Fotographicus  de son magasin
esprit et larfeuille allégé s’en retournait
Avec son capteur  100 millions de pixels,
c’était sûr, on allait voir ce qu’on allait voir …
Ignorant les conseils de prendre du recul,
à 100% il scruta toute ses images
OH rage Oh désespoir, que voit il à l’écran ?
un flou de bougé qui le rend à moitié fou
Moralité : à trop user de la loupe,
on risque de découvrir bien des loupés

C’est quoi un capteur haute définition ?

Pour faire très simple c’est un capteur plein format (24X36) ou APS-C sur lequel on a « tassé » les photosites. On va considérer (à la louche) que les problèmes peuvent se poser à partir de 24 MP (millions de pixels) pour un plein capteur et à partir de 18 ou 20 MP pour un capteur APS-C

Sont principalement concernés les « monstres » D800/810 et leurs 36 MP le nouveau CANON EOS 5DS et ses 50 MP (whouah), dans une moindre mesure l’EOS 5D MARK III, le Nikon D750  et D610, mais aussi les hybrides Sony Alpha 7 et Alpha 7R de 24 et 36 MP respectivement
On l’a vu dans un précédent article, la taille du capteur joue un rôle dans la détermination de la vitesse minimale de sécurité. Mais à taille de capteur équivalente,  le nombre de pixels influe t-il sur le flou de bougé?  Concrètement,  y a t-il plus de risques de flou de bougé avec le D800 et son capteur de 36 MP  qu’avec le D700 et ses 12 MP ?

Et la réponse est oui. MAIS avant de conclure que capteur haute définition et flou de bougé vont de pair, il faut nuancer.

Bon j’en vois qui se demandent pourquoi on n’en a pas parlé dans l’article précédent, mais celui-ci était plutôt destiné aux débutants. Mes conseils revenaient à recommander une vitesse de sécurité égale au double de la focale pour les capteurs APS-C. Ce que je continue de préconiser pour les capteurs haute définition APS-C

Capteur haute définition et flou de bougé – le problème :  niveauavnce

Essayons de faire simple : le capteur du D800 a 3 fois plus de pixels (36 MP) que celui du D700 (12 MP) : il enregistre donc 3 fois plus de détails. Une même image prise au 50 MM avec un D800 aura 3 fois plus de détails que celle prise avec le D700. La taille du capteur étant identique sur les 2 appareils, les photosites du D800 sont donc en gros 3 fois plus petits que ceux du D700 et le même tremblement du photographe va donc s’avérer nettement plus visible … logique non ?

La plupart des constructeurs ont d’ailleurs accompagné la sortie de leurs boitiers HD (que ce soit avec un capteur plein format ou APS-C) d’une nouvelle gamme d’optiques « dédiées » à ces hautes résolutions. C’est bon pour le commerce 😉hybride Capteur haute définition et flou de bougé

Un flou de bougé infime et donc imperceptible avec les 12 MP du D700, peut très bien devenir visible avec l’image 3 fois plus détaillée du D800 lorsque celle-ci est visionnée à 100% (pixel peeping). Mais c’est là que cela ne va pas :  en effet, lorsque vous zoomez sur votre écran de bureau ou de portable à 100%, vous agrandissez nettement plus la photo de 36 MP, puisque les pixels de votre écran sont de taille fixe. C’est comme si vous vous rapprochiez de plus en plus près d’un tirage. Observé à même distance relative – c’est à dire avec un facteur de grossissement identique,  le flou de bougé ne serait pas plus visible sur le D800 que sur  le D700

Observer une image issue d’un tel capteur avec un facteur de zoom à 100% sur son moniteur de bureau (même si celui-ci a une très haute résolution) – revient à coller son visage sur un tirage de 2 mètres … un peu excessif quoi. Personnellement, je ne fais pas de photo pour tenter d’y dénicher à tout prix des défauts

A l’époque de l’argentique, on observait les diapositives avec des loupes de x4 et cela suffisait à tous les professionnels de la chaine graphique. Il y a donc un peu exagération lorsque l’on observe à 100% sur écran des

flou de boué et capteur D800

images issues de capteurs de 20 MP et plus.

En tant que professionnel, je sais aussi que la majorité de mes images vendues en agence photo par exemple ne dépassera jamais la taille A3 qui correspond à une double page de magasine. Ainsi lorsque je corrige les poussières sur mes fichiers de D800, j’utilise un zoom de 50 ou 66% seulement et pas 100% (je réserve ça pour les images destinées à de très grands agrandissements)

Bref si votre tirage est inférieur à A3 avec un D800 et ses 36 MP, le flou de bougé ne sera pas plus visible qu’avec un D700 et ses 12 MP

Mais revenons à nos ovins, la vraie question et d’un point de vue pratique la seule qui vaille est :

Faut il adapter notre vitesse de sécurité lorsque l’on a un capteur HD ?

Pour ceux qui souhaitent éviter tout flou de bougé ou qui font des tirages géants ou qui recadrent « crop » beaucoup leurs fichiers , oui vous pouvez l’adapter un peu :

Avec un plein capteur : vous pouvez donc multiplier par 1,5 ou doubler le chiffre de vitesse de sécurité : vitesse  = 2 fois la focale (au lieu de 1 fois)

Ex : avec un 50 MM : votre vitesse minimale de sécurité sera de 1/75° ou 1/100° de sec.

si vous avez un objectif stabilisé, contentez vous d’un gain théorique de 2 valeurs = vitesse = focale divisée par 2

Ex : avec un 50 MM stabilisé : votre vitesse minimale de sécurité sera de  1/25°

Avec un petit capteur : vous pouvez continuer de multiplier par 2 le chiffre de la focale (car il y a de la marge dans cette formule)

Ex : avec un 50 MM : votre vitesse minimale de sécurité sera de 1/100° de sec.

si vous avez un objectif stabilisé, contentez vous d’un gain théorique de 1 valeur = vitesse = focale

Ex : avec un 50 MM stabilisé : votre vitesse minimale de sécurité sera de  1/50°

Capteur haute définition et flou de bougé, une solution un peu plus « pro »

Tout ça c’est bien joli, mais un photographe de reportage sur le terrain n’a que rarement le temps de se lancer dans des calculs compliqués. Mon conseil sera donc le suivant : faites des tests .

En pratique seuls des tests de stabilité, réalisés avec chacun de vos objectifs (et aux différentes focales pour les zooms) pourront vous renseigner précisément. Faites les tests de préférence avec un flash afin de ne pas avoir à changer de diaphragme ou de sensibilité ISO pour compenser les baisses de vitesse (ce qui pourrait fausser un peu les comparaisons). Faites une série de test en vertical et une en horizontal. Observez à 100 % et déterminer la vitesse de sécurité adaptée à votre matériel. Sur le terrain, prenez de la marge car on est parfois fatigué, stressé, etc ce qui augmente nos tremblements.

Je fais cela systématiquement chaque fois que j’ai un nouvel objectif. Je note les valeurs plancher et j’essaye de les mémoriser.

Résumé

Y a t-il un lien entre capteur haute définition et flou de bougé ? Oui

Est ce grave : non sauf si vous faites des agrandissements géants ou vous acharnez à visionner vos images à 100%

Faut il adapter sa vitesse de sécurité ? On peut l’augmenter un peu, mais les tests de stabilité sont la meilleure méthode

Voilà, pas de quoi vous empêcher d’acheter un capteur HD en tout cas.

Cet article vous a plu ? Partagez le sur vos réseaux sociaux préférés, abonnez vous (dans la side bar à droite) si vous souhaitez être tenu au courant des nouveaux sujets et n’hésitez pas à laisser des commentaires ou à liker !

Pour ceux que cela intéresse, ces notions sont abordées dans le stage Perfectionnement à la Photographie

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés

%d blogueurs aiment cette page :