filé photo artistiqueOubliez un peu les photos nettes et passez au filé photo artistique – qui privilégie la sensibilité et le côté artistique à la technique photo. En plus, nous allons le voir ensemble, c’est très facile !

Le filé photo artistique ou l’art de suggérer

Comme on l’a vu dans un article précédent sur l’effet de filé, beaucoup de photographes pensent – à tort – que celui-ci se caractérise par un sujet net sur fond flou. Je dis à tort parce que les premiers photographes à avoir développé cette technique de filé n’ont jamais cherché à avoir le sujet parfaitement net. La netteté n’est d’ailleurs nullement obligatoire pour suggérer un mouvement ou une émotion. Le travail de Ernst HAAS sur le sujet est exemplaire.  Nous en reparlerons un peu plus loin.

Petite définition

Le filé photo artistique est un mouvement, un élan. Il est parfait pour suggérer le déplacement, le flux inexorable de la vie. Par son absence de point vraiment net, il imprime à la photo une vibration, un battement de cœur extrêmement puissant.  Par définition une telle technique n’impose pas de règles. Le sujet principal peut être net, partiellement ou pas du tout. L’essentiel est ailleurs. Un effet de filé photo artistique doit donner à voir et ressentir le mouvement.

filé photo artistique

Dans cette photo, le sujet est la course de la fillette et non la fillette elle-même

 

Affranchissez vous des règles et amusez vous

Pour faire un beau filé photo artistique il faut commencer par s’affranchir un peu des règles. Puisque c’est le mouvement plus que le sujet lui même qui est important ici, tout est permis. Utilisation des grands angulaires, vitesses lentes voire très lentes, mouvement de filé non panoramiques et j’en passe. Voici un petit récapitulatif de certaines possibilités (avec les techniques pour les réaliser). Sans oublier, l’intérêt d’un point de vue de l’écriture d’image. Car l’effet de filé permet de créer un fond flou et donc de hiérarchiser les éléments.

Filé photo au Grand Angulaire

Une méthode que j’apprécie beaucoup car elle permet d’utiliser des vitesses très lentes et donc de se frotter aux piétons par exemple. Avec un téléobjectif, un piéton ne va pas assez vite et il est très délicat de réaliser un filé photo artistique. Certains photographes parlent d’un rapport entre la focale et la vitesse à laquelle on peut travailler en filé. Grosso modo, plus la focale est courte et plus les vitesses devraient être lentes. Je ne me préoccupe pas de cette règle en pratique. En revanche, au grand-angulaire, le mouvement apparent est beaucoup plus rapide et permet de faire un filé avec un sujet ne se déplaçant pas très vite. C’est particulièrement vrai lorsque l’on est très proche du sujet.

filé photo artistique

Une migrante travaillant au marché de gros de Hanoï un jour de pluie, prise au 12 MM (équivalent 18 MM en plein capteur). Le sujet est à 2 m de moi environ. Son déplacement bien que lent, permet à cette distance d’imprimer un mouvement panoramique suffisamment rapide. L’effet de filé met l’accent sur l’effort fourni

Filé photo en vitesses lentes et très lentes

Aux vitesses très lentes, le filé produit des images aux contours vaporeux se confondant avec le fond. Esthétique et intéressant d’un point de vue de l’écriture de l’image. En effet, le flou généré permet ainsi de se concentrer sur d’autres choses que les couleurs ou l’expression du sujet, comme la forme d’une courbe, une atmosphère, etc

Dans la photo suivante extraite de la même série sur les travailleurs migrants de Hanoï, je cherchais à montrer la fatigue extrême causée par le port des palanches. Ces longues perches de bois que manipulent ces jeunes femmes venues de la campagne permettent de porter de lourdes charges. Les 2 premières photos mettent en valeur le mouvement et la puissance. Mais ce n’était pas ce que je voulais obtenir. Sur la troisième image, la courbe du dos, le fléchissement des épaules indiquent parfaitement la fatigue.

filé photo artistique

L’image avec le visage plus net aurait attiré l’attention sur le visage – qui en l’occurrence n’exprimait que la concentration. En Asie, le corps parle souvent plus que les visages. Dans la troisième image, un flou plus prononcé permet de se focaliser sur les épaules, les genoux, qui montrent les signes de lassitude et de fatigue. L’inclinaison de la palanche est aussi essentiel.

filé photo artistique

Filé de plus d’une seconde

Au delà de ces vitesses autour du 1/4 de sec. le problème de suivi du sujet se pose de façon cruciale. En effet, l’obturateur se fermant, vous ne voyez plus rien. filé photo artistiqueLe maitre du filé photo artistique – le photographe Ernst HAAS utilisait un appareil à visée télémétrique (de type Leica). On peut voir ici les résultats époustouflants de son travail.

Une autre méthode consiste à découper dans un cadre de carton une fenêtre de la taille de votre capteur. Ensuite, placez la sur l’objectif à la distance équivalente à la focale utilisée (en partant du repère du capteur de votre appareil). Si vous utilisez une focale de 200 MM, placez le cadre à 20 cm du repère de capteur. Scotchez le sur votre objectif et visez à travers. Arrangez vous pour cadrer assez large. On peut utiliser des caches diapos en carton pour cette opération.

 

C’est le matériel que j’ai utilisé pour la photo ci-dessous. Avec une pose de 2 secondes, les parties les plus mobiles du taureau sont très floues, alors que le corps l’est beaucoup moins.

filé photo poses lentes

Ernst HAAS dont nous étudions le travail dans notre stage Grammaire de l’Image a beaucoup utilisé ces techniques et en a développé de nombreuses variantes. Il ralentissait, accélérait son suivi pour capturer plusieurs empreintes, etc. Ce photographe d’origine autrichienne a révolutionné le monde de la vitesse créative.

(c) Ernst HAAS

© Ernst HAAS – Filé pose longue – voir le travail de ERNST HAAS : http://www.ernst-haas.com/motion-3.html

 

Filé avec mouvement non panoramique

Si vous pensez qu’en photographie, les règles sont faites pour être apprises, respectées, dépassées puis oubliées cela devrait vous plaire. Pour réussir une effet de filé traditionnel, on imprime à l’appareil un mouvement panoramique. Mais dans le cas d’un filé photo artistique pas de règle de ce genre. Ou plutôt, pourquoi ne pas suivre le mouvement du sujet. Encore une technique inventée par Ernst HAAS.

Dans l’image qui suit, le fond du sujet était assez moche. Les premières images au flash ne me plaisaient pas. J’ai repensé alors aux techniques de Ernst HAAS  et j’ai imprimé à mon appareil un mouvement circulaire en harmonie avec le mouvement de la danseuse.

 

flash + lumière ambiante

Un effet d’open flash et une vitesse lente rendent bien le mouvement et permettent de garder un point net. Le fond est cependant très présent

 

filé photo artistique non panoramique

Une pose de 1/4 de seconde avec un mouvement circulaire reprenant le déplacement du sujet. Le mouvement de l’appareil fait écho à celui du sujet

A vos boitiers

Bon cela vous a donné envie de faire des filés j’espère ? Alors allez y et insistez, cela ne viendra pas du premier coup, mais c’est facile à faire. Il suffit de regarder le résultat sur le moniteur de votre boitier et de changer, ajuster la vitesse. Travaillez sur des sujets répétitifs pour vos premiers essais de filé photo artistique. Cela vous permettra de procéder par ajustements successifs.

Pour ceux que cela intéresse, la technique pour réussir un effet de filé est abordé dans le stage Initiation à la photographie

Cet article vous a plu ? Alors aidez ce blog en le partageant sur vos réseaux et en lui donnant de nombreux j’aime sur facebook – et si ce n’est pas déjà fait, abonnez vous ! C’est gratuit et cela vous permettra d’être prévenu des prochains articles

Shares

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés