format RawLe format RAW est apparu avec la photo numérique. Contrairement à ce que l’on croit souvent, c’est le format idéal, même pour les photographes débutants. Ce type de fichier conserve en effet toutes les informations enregistrées par le capteur et s’avère en fait plus facile à utiliser que le Jpeg.

Définition du format RAW

Le mot vient de l’anglais et signifie « brut » autrement dit non travaillé. Lorsque vous prenez une photo, votre capteur enregistre l’image, puis l’appareil la développe pour l’afficher sur l’écran. La photo affichée qui a pris en compte vos réglages est au format Jpeg. Mais votre appareil peut aussi enregistrer l’image brute obtenue par le capteur : c’est la photo au format RAW

Différence entre le RAW et le JPEG

On l’a vu dans un précédent article, la photo au format Jpeg est développée par votre appareil avec les réglages de balance de blancs, de contraste et de saturation choisis. L’image au format RAW – elle n’a pas encore été modifiée. Ces réglages devront être choisis lors du développement du fichier dans un logiciel spécialisé. Le JPEG est un peu comme une diapositive (un produit fini) alors que le RAW est un négatif (qui doit être développé)

La vraie différence se situe sous le capot : l’image Jpeg est fortement compressée et n’enregistre dans ce but que 256 nuances de teintes dans une seule couche. Le format RAW enregistre lui jusqu’à 16 384 nuances sur 3 couches (Codage sur 14 bits au lieu de 8 pour le Jpeg). Bref, il n’y a pas photo et cela se verra dans la qualité ses dégradés lors des agrandissements, mais aussi lorsque vous souhaiterez corriger une image mal exposée.

Quoi qu’est ce qu’il dit le monsieur ??

Oui d’accord ce n’est pas passionnant et en plus on s’en fout un peu. Retenez qu’une image enregistrée au format RAW contient beaucoup plus d’informations qu’au format JPEG. Sa qualité est bien supérieure

Est on vraiment obligé de « développer »  ses fichiers RAW ?

C’est le principal défaut du format RAW si on en croit les photographes. Développer les RAW prend du temps et oblige à maitriser un logiciel de post-traitement parfois complexe. C’est en partie un faux problème : il vous suffit d’ouvrir le fichier RAW dans le logiciel fourni par le fabricant de votre appareil et vous n’aurez presque rien à faire tout en profitant de tous les avantages du format RAW. Mais surtout si comme je vous l’ai conseillé vous prenez vos photos en RAW et JPEG alors vous n’utiliserez le RAW que lorsque vous en aurez besoin (agrandissement, photo mal exposée).

Pourquoi faut il développer le RAW ?

Comme toutes les données brutes du capteur sont enregistrées, certains réglages restent à choisir: balance des blancs et styles d’images entre autre. Mais si vous ouvrez votre fichier RAW dans le logiciel fourni gratuitement lors de l’achat de votre appareil, celui ci appliquera par défaut les réglages choisis à la prise de vue. Si vous ouvrez l’image dans un logiciel tiers comme Adobe Lightroom par exemple, il vous faudra choisir certains réglages

Développer le RAW pour exploiter la photo

Le RAW est un format dit propriétaire: chaque marque ou presque a le sien. Canon = CR2 / Nikon = NEF / Fuji = RAF, etc. RAW est donc une expression générique.

Les labos photos comme la plupart des logiciels ou des systèmes d’exploitations sont incapables de lire les différents formats RAW et c’est pour cela qu’il est nécessaire de les transformer en JPEG pour l’envoyer à votre labo préféré ou la partager sur facebook

Pourquoi travailler en RAW si c’est pour transformer finalement l’image en Jpeg ?

Parce que la quantité d’informations enregistrées en format RAW vous permettra de corriger votre photo si besoin et d’en tirer toute la substance. Une fois ce travail fait, vous pourrez sans problème exporter la photo au format Jpeg

Pourquoi la photo au format RAW et la photo au format Jpeg n’ont pas le même aspect dans mon logiciel de traitement ?

Parce que le fichier RAW est interprété par les logiciels tiers (de marque différente de votre boitier). Si vous êtes en Canon ou Nikon et que vous utilisez Lightroom, les photos seront différentes, mais si vous utilisez Capture NX ou DPP, alors les 2 fichiers auront un aspect identique

format raw

Nikon et Canon cachent des informations aux logiciels tiers qui ne peuvent lire l’intégralité du fichier. Ainsi certains réglages (Priorité haute lumière, styles d’images, D-Lighting, etc) ne peuvent être lues par le logiciel tiers et donc leur effet n’est pas pris en compte à la différence du format Jpeg qui lui les applique d’office.

Fuji en revanche a choisi d’ouvrir ses informations et il est possible aux logiciels tiers d’afficher la totalité du fichier.

Les bons réglages à adopter à la prise de vue en RAW

Lorsque vous travaillez en format RAW seul, vous devez exposer pour les hautes lumières. Autrement dit, votre histogramme doit être aussi à droite que possible sans sortir du cadre. Si vous travaillez en RAW + Jpeg et utilisez surtout le fichier Jpeg, calez votre histogramme à droite sans aller jusqu’au bord (arrêtez vous à 2 ou 3 mm). De cette façon, votre Jpeg ne sera pas trop clair

RAW un format d’avenir

Fondamentalement, le format RAW est un format d’archivage. Le fichier RAW contient en effet toutes les informations enregistrées par le capteur. On ne peut pas mieux. les logiciels photo faisant des progrès constants et considérables, votre fichier sera d’autant plus facile à développer dans le futur. Ne jetez donc jamais vos fichiers RAW (sauf si la photo ne présente aucun intérêt bien sûr) car c’est le format d’archivage parfait.

12 ou 14 bits ? Compressé sans perte ou non ?

Certains appareils comme Nikon ou Canon par exemple proposent des sous réglages qualité pour le RAW. Un codage sur 12 ou 14 bits et format raw 12 ou 14 bitsla possibilité de compresser la photo sans perte de qualité ou pas. L’idée étant de gagner de la « place » sur la carte mémoire. Avec des cartes 32 GO à moins de 30€, j’ai un peu de mal à comprendre l’intérêt de ce débat aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, pour les passionnés de technique, je conseille la lecture de cet article (en anglais) qui conclue (après force arguments) qu’aucune différence de qualité visible n’est décelable entre ces différentes options

Bon à savoir

La photo affichée sur votre moniteur est un Jpeg, de même que l’histogramme affiché. Il peut donc être FORMAt rawun peu différent de l’histogramme du RAW

Résumé

Pourquoi shooter en RAW lorsque l’on est débutant ? Parce que c’est un format de qualité et d’archivage. Il permettra de sauver une belle photo mal exposée et de tirer la quintessence de vos fichiers

Raw seul ou RAW + Jpeg ? Les 2 bien sûr. relisez l’article précédent. Vous aurez ainsi le meilleur des 2 mondes et au pire vous ne traiterez que les photos mal exposées

C’est quoi le format RAW ? Un fichier contenant les information brutes enregistrées par votre capteur, sans interprétation ni compression

Pourquoi est ce mieux lorsque l’on travaille ses photos à l’ordinateur d’utiliser le format RAW ? Parce que le format Jpeg ne supporte pas les corrections d’exposition, de contraste et de saturation qui abîment le fichier. Le fichier au format RAW lui contient beaucoup plus de données. Le logiciel ne le modifie pas mais se contente de l’interpréter

Qu’appelle t’on dématriçage ? C’est l’opération par laquelle le logiciel interprète les données brutes du fichier RAW

Cet article vous a plu ? Likez le, partagez le , bref diffusez !! Pour ceux que cela intéresse ces sujets (et bien d’autres) sont évidemment abordés dans notre stage Maitriser son appareil

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés

%d blogueurs aiment cette page :