Comprendre la vitesse d’obturationvitesse d'obturation

Le réglage de la vitesse d’obturation est un acte essentiel en photo puisqu’il détermine avec celui du diaphragme la bonne exposition de votre photo, sa netteté dans certains cas et bien sûr la netteté du sujet. Mais c’est aussi (et surtout) un réglage très créatif qui va modifier l’apparence de votre image

C’est quoi la vitesse d’obturation  ?

C’est la fraction de temps durant lequel la lumière arrive jusqu’au capteur de votre appareil. Dans notre article sur l’exposition nous prenons l’exemple de la pièce avec une porte et des volets.

Les volets de la fenêtre servent à doser la quantité de lumière qui entre dans la pièce – c’est le rôle du diaphragme. La porte coulissante, elle protège le capteur et la lumière ne peut l’atteindre que lorsque l’obturateur s’ouvre. Le temps durant lequel s’ouvre la porte (l’obturateur) est appelé temps de pose ou vitesse d’obturation.

vitesse d'obturation

Tous vos appareils photo possèdent un obturateur – composé souvent d’un jeu de lamelles métalliques.

 

Le Réglage de la vitesse en mode d’exposition à priorité Vitesse : S / Tv

Le Réglage de la vitesse étant l’un des 2 piliers de l’exposition avec celui du diaphragme, un mode d’exposition lui est dédié : c’est le mode à Priorité à la vitesse = S ou Tv selon les marques. Par Vitesse on entend bien sûr la vitesse d’obturation.

Dans ce mode d’exposition, le photographe choisit la vitesse d’obturation et l’appareil photo règle automatique le diaphragme afin d’assurer une exposition correcte.

Les chiffres de Vitesse

Les chiffres de la vitesse d’obturation s’écrivent soit sous forme fraction pour les vitesses plus rapides (courtes) qu’une seconde : 1/15 (signifie un quinzième de seconde) ou sous forme de chiffre entier suivi d’un guillemet ou double croche pour les chiffres de secondes : 15″ (signifie 15 secondes). Leur progresssion est linéaire et à l’inverse de ceux du diaphragme suit un ordre logique : en 1/2 seconde, il  entre 2 fois moins de lumière qu’en 1 seconde.

Voici les chiffres de vitesse les plus courants : les valeurs « entières » ou principales sont en gras et rouge et les valeurs intermédiaires en noir

lmodes d'exposition photo - les paliers d'exposition

1/8000° 1/6400° – 1/5000°1/4000° 1/3200° – 1/2500° – 1/2000° 1/1600° – 1/1250° 1/1000° 1/800° – 1/640° 1/500° 1/400° – 1/320° 1/250° 1/200° – 1/160° – 1/125° 1/100° – 1/80° 1/60° 1/50° – 1/40° 1/30° – 1/25° – 1/20° – 1/15° – 1/13° – 1/10° – 1/8° – 1/6° – 1/5° – 1/4 – 1/3 – 1/2.5 – 1/2 – 1/1.6 – 1/1.3 – 1″ – 1.3″ – 1.6″ – 2″ – 2.5″ – 3″ – 4″ – 5″ – 6″ – 8″ – 10″ – 13″ – 15″ – 20″ – 25″ – 30″

Cela fait beaucoup, beaucoup de chiffres et donc beaucoup de temps pour tourner la molette …  C’est dû au fait que chaque chiffre est divisé en tiers de valeur, ce qui n’a aucun intérêt en photo numérique – une division par demi-valeur est bien suffisante,  aussi vous avez tout intérêt à essayer de réduire ce nombre.

Sur certains appareils, on peut modifier cette valeur d’incrémentation (un nom barbare je vous l’accorde) :

  • pour Nikon allez dans Menu / Configuration (le crayon) / Mesure / Exposition > cherchez la ligne »Incrément de l’exposition » et sélectionnez la valeur 1/2
  • pour Canon allez dans Fonctions personnalisés > cherchez « Les paliers de réglage d’exposition » et sélectionnez la valeur 1/2

Si votre appareil le permet cela vous fera moins de chiffres à retenir et à gérer et ne changera rien à la précision de l’exposition.

Voici maintenant les chiffres des vitesses obtenus avec un palier par 1/2 Valeurs : les valeurs « entières » ou principales sont en gras et rougeréglage du diaphragme - increments exposition
et les valeurs intermédiaires en noir

1/8000° – 1/6000°  – 1/4000° – 1/3000° – 1/2000° – 1/1500° – 1/1000° – 1/750° – 1/500° – 1/350° – 1/250° – 1/180° – 1/125° – 1/90° – 1/60° – 1/45° – 1/30° – 1/20° – 1/15° – 1/10° – 1/8° – 1/6° – 1/4 – 1/3 – 1/21/1.5 – 1″ – 1.5″ – 2″ –  3″ – 4″ – 6″ – 8″ – 10″ – 15″ – 20″ – 30″

Bon c’est déjà plus facile à gérer, enfin voici uniquement les valeurs entières : celles qui figuraient sur les bagues des anciens objectifs : 

1/8000° – 1/4000° – 1/2000°  – 1/1000° – 1/500° – 1/250° – 1/125°  – 1/60° – 1/30° –  1/15°  – 1/8° – 1/4 – 1/2 – 1″ – 2″ – 4″  – 8″  – 15″  – 30″

Un réglage (presque) commun à tous les appareils photos

Les réglages de la vitesse d’obturation sont communs à tous les appareils photo ou presque : 1/8000° de seconde pour les boitiers haut de gamme et 1/4000° pour ceux de milieu et d’entrée de gamme et tous descendent jusqu’à 30 secondes. Seule exception, les appareils hybrides et leurs obturateurs tout électroniques et silencieux qui peuvent comme le Fuji XT-1 par exemple « monter » à 1/32 000° de sec

Pourquoi régler la vitesse d’obturation soi-même ?

Le réglage de la vitesse présente un intérêt majeur pour les photographes : il nous permet de créer des effets de flou de mouvement ou de haute vitesse, de figer un sujet en mouvement, d’éviter le flou de bougé.

Créer des effets de flou de mouvement

Le réglage de la vitesse d’obturation permet de créer des images surprenantes et très créatives par l’utilisation de vitesses lentes ou très rapides. Un procédé sur lequel nous reviendrons dans un prochain article. L’œil humain « voyant » à une vitesse de 1/25° de seconde environ, une image prise à une vitesse très différente est forcément surprenante. C’est aussi en Grammaire de l’image l’un des moyens d’isoler le sujet du fond, de créer une hiérarchie entre plusieurs sujets, d’attirer l’attention, etc

Le flou de mouvement se fait très facilement en photo numérique, pour peu que l’on ait un trépied photo

Créez des images étonnantes avec les vitesses ultra rapide

On joue moins sur les vitesses ultra-rapides pour créer des images étonnantes alors qu’elle sont aussi étranges (et bien moins communes) pour notre perception que les vitesses lentes. Dans l’image ci-dessous, là où l’œil humain perçoit des courbes et des arrondis, une haute vitesse (1/2000°) saisit le côté sauvage et puissant de la vague

haute-vitesse_02

Figer un sujet en mouvement

Obtenir une photo nette d’un sujet en mouvement en photo est évidemment une question de réglage de la vitesse d’obturation. Que ce soit en photo de sport, animalière ou pour des scènes de rue, on a souvent envie de figer l’action en cours afin d’avoir une image nette et parfaitement lisible. Dans ce cas, n’hésitez pas à passer en mode d’exposition à priorité vitesse (S / Tv)

Rappelons que la vitesse d’obturation à adopter pour « figer » le sujet et être sûr de l’avoir net, dépend de :

  • sa vitesse bien sûr (chose que l’on ne connait pas toujours)
  • la distance sujet – appareil
  • la focale
  • le sens de déplacement du sujet (parallèle ou perpendiculaire à vous …)

Bref le temps de calculer la chose, le sujet … est parti 🙂

Alors comment font les photographes pour trouver la bonne vitesse d’obturation ? Ils travaillent de manière empirique, en testant, en essayant et en retenant des « fourchettes », des plages de vitesses adaptées à un sujet (entre 1/600 et 1/500° pour un piéton selon qu’il est proche, loin, etc). Et lorsqu’il s’agit de ne pas prendre de risques … vous pouvez toujours vous mettre au 1/8000° de seconde. Un truc un peu extrême d’accord mais 100% efficace et d’une simplicité redoutable. Nous détaillerons tout cela dans un prochain article

La vitesse de sécurité

Et oui, on l’oublie très souvent, mais la meilleure raison de régler soi-même sa vitesse d’obturation c’est que cela vous permet de vérifier votre vitesse de sécurité pour éviter de faire des flous de bougé. Avec les objectifs stabilisés et la possibilité de travailler avec une sensibilité ISO élevée, on a tendance à oublier un peu ce réglage, mais il reste responsable d’une grande part des photos floues, particulièrement avec les capteurs HD d’ailleurs. Regardez notre article sur le flou de bougé et la vitesse dé sécurité pour tout savoir sur cette règle de base

Regardez dans votre viseur

Le réglage de la vitesse d’obturation ne nécessite pas de quitter l’œil du viseur. Les chiffres clés de l’exposition sont toujours rappelés dans votre viseur – en général en bas à gauche – et vous pouvez les modifier sans quitter votre sujet des yeux. Souvenez vous que lorsqu’il s’agit de secondes, le chiffre est suivi de guillemets > 10″ = 10 secondes – 10 = 1/10° de seconde

selective

Vitesses spéciales

Certaines vitesses d’obturation sont spéciales : il s’agit de la pose B ou T, appelée aussi  BULB et de la vitesse de synchronisation du flash, notée  Synchro X ou X

La pose B qui se trouve après la vitesse de 30 secondes est un réglage permettant de laisser ouvert l’obturateur aussi longtemps qu’on le souhaite – simplement en gardant le doigt appuyé sur le déclencheur. La pose T permet la même chose, mais en appuyant une fois pour ouvrir l’obturateur et une seconde fois pour le fermer, elle est plus pratique. Enfin la vitesse de synchro flash (entre 1/60° et 1/250° selon les boitiers) est une vitesse limite de synchronisation.

Attention le réglage de pose B (Bulb) n’apparait qu’en mode d’exposition Manuel sur certains appareils

niveauavnce

Qu’est ce que la vitesse de synchronisation du flash ?

Jusqu’à 1/60° à 1/250° de seconde selon les appareils, l’obturateur s’ouvre et se ferme d’un coup. Aux vitesses plus élevées, l’obturateur ne s’ouvre que partiellement et se déplace dans le sens vertical (de haut en bas). Cela permet d’atteindre des vitesses plus élevées. Mais comme l’éclair du flash est encore plus rapide que n’importe quel appareil (on parle de vitesse de la lumière là), à ces vitesses, le flash n’éclairerait que la petite bande – partielle exposée par l’obturateur. La vitesse synchro X (ou X) est donc la vitesse la plus élevée à laquelle votre obturateur s’ouvre d’une seule pièce. Les autres vitesses ne sont pas utilisables avec le flash, sauf avec les flashs externes disposant de l’option Flash Haute Vitesse dans laquelle le flash émet une série d’éclairs qui vont assurer l’éclairage continu durant tout le déplacement de l’obturateur. Évidemment cela limite beaucoup la puissance et donc la portée du flash

Obturateur focal ou central ?

Pour info, il existe 2 types principaux d’obturateur : Focal à rideau (appareils réflex, hybrides, télémétriques, compacts) – c’est celui que nous venons de décrire : vitesse d’obturation élevée (1/4000° de sec.) mais vitesse synchro flash assez lente. Et l’obturateur central qui équipe certains moyens formats et les chambres photographiques. Là l’obturateur est logé dans l’objectif et s’ouvre d’un seul tenant. Du coup les vitesses de synchro sont plus élevées (1/500° et plus) mais la vitesse d’obturation plafonne souvent en dessous le 1/1000° … de toute façon, obturateur focal ou central, vous n’avez pas le choix, cela dépend de votre appareil

Cet article sur la vitesse d’obturation vous a plu ? Donnez moi un coup de pouce pour faire connaitre ce blog en le partageant sur vos réseaux sociaux préférés, likez le et n’hésitez pas à laisser des commentaires, poser des questions …

Pour ceux que cela intéresse, ces thèmes sont abordés dans deux de nos stages photo Maitriser son appareil photo et Initiation à la photographie

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés