Laisser de l’espace devant le sujet dans le sens de son déplacement est l’un des premiers conseils donnés aux photographes débutants. Est ce une règle utile ou faut il l’oublier ? Nous allons voir ensemble les secrets et les applications possibles de cette vénérable règle de composition.

Laisser de l’espace devant le sujet dans le sens du mouvementlaisser de l'espace devant le sujet

Vous avez sûrement déjà lu qu’il faut laisser de l’espace devant le sujet dans la direction du mouvement ou encore – pour un portrait – dans la direction du regard. C’est un conseil photo presque aussi vieux que la règle des tiers. Les photographes ont plusieurs expressions imagées à ce sujet : on dit que le sujet a besoin de « respirer » ou encore qu’il ne doit pas « cogner dans le cadre ». Bref il a besoin d’air.

L’idée principale de cette règle de composition est d’accompagner le mouvement du sujet. Or lorsque l’on marche, on regarde devant soi  (essayez de marcher en regardant derrière vous – vous verrez que c’est nettement plus compliqué) et donc il s’agit de laisser de l’espace devant le sujet dans le sens du mouvement de celui-ci.

Pourquoi faut il laisser de l’espace devant le sujet ?

Comme nous le voyons dans notre stage « Apprendre la Grammaire de l’image », la vraie raison pour laquelle il faut laisser de l’espace devant le sujet lorsque celui-ci est en mouvement est que tout sujet en déplacement dans une image créé une ligne directrice que l’œil et le cerveau vont s’empresser de suivre.

Autrement dit, le cerveau accompagne le mouvement qu’il perçoit dans la photo et le prolonge … et c’est pour cette raison qu’il est conseillé de laisser de l’espace devant le sujet. C’est vrai pour les lignes diagonales comme pour les lignes de mouvement, très puissantes en composition. Il y a donc de vrais fondements à cette règle.

 laisser de l'espace devant le sujet dans la direction du mouvement

Laisser de l’espace dans la direction du regard

Pour un portrait, c’est la même chose. Ce que regarde le sujet (de face comme de dos) créé une ligne directrice extrêmement puissante appelée ligne de regard. C’est cette ligne que le cerveau a tendance à prolonger et pour laquelle on conseille aussi de laisser de l’espace devant le sujet. Cette règle s’applique aux portraits de profil, comme ci-dessous ou la ligne de mouvement est créée à la fois par la position du visage et par le regard, mais aussi aux portraits de face, si la personne ne regarde pas le photographe

 laisser de l'espace devant le sujet dans la direction du regard

Dans le portrait ci-dessous, le visage de la petite fille regarde vers la gauche, mais son regard lui va vers le centre (le photographe et donc le spectateur). On peut laisser de l’espace devant le sujet ou un peu derrière. Les 2 compositions sont envisageables, car les lignes directrices (mouvement et regard) s’équilibrent

 laisser de l'espace devant le sujet dans la direction du regard

 

Regardez les images ci-dessous et notez les impressions qu’elles laissent. A gauche, la composition est clairement déséquilibrée. A droite, on applique la règle des tiers et celle consistant à laisser de l’espace devant le sujet dans le sens du regard, mais la partie gauche de l’image est un peu vide. Au milieu, une image plus centrée donne elle aussi des proportions harmonieuses.  Le choix le plus « composition » > règle des tiers + espace (à droite) n’est pas forcément le plus intéressant

Sens-regard_04

 

Que se passe t-il lorsque l’on ne laisse pas d’espace devant le sujet ?

On dit alors que le sujet est étouffé ou qu’il cogne dans le bord ou dans le cadre. L’image parait déséquilibrée et manque de cohésion.Comme la photo de droite ci-dessous. L’effet est parfois pire qu’avec un sujet centré. C’est très net sur une image « simple » comme ci-dessous, parce que rien ne vient compenser ce déséquilibre. L’image de gauche s’impose comme mieux « écrite », mieux composée. Mais bien sûr, il y a des cas où l’on peut tout à fait ne pas respecter cette règle.

 laisser de l'espace devant le sujet dans la direction du mouvement

Ici, la photographe a délibérément choisi de ne pas laisser de l’espace devant le sujet. Le sujet manque d’air, il est étouffé par le cadre trop proche et c’est précisément le but recherché. L’idée était de montrer la taille des statues de l’allée des géants à Angkor. Nathalie Body a choisi une longue focale (200 MM) pour rapprocher les plans et a rempli l’image avec son cadrage ne laissant pratiquement pas d’espace. Pour renforcer encore ce sentiment d’oppression, elle a déclenché au moment où le sujet regarde vers le bord. Mais la composition fonctionne, parce que les autres lignes directrices de l’image (en orange sur la photo de droite) ramènent toutes au sujet qui est également une zone de haute lumière.

laisser de l'espace devant le sujet - contrepied

Maitriser les lignes de mouvement

Difficile dans un article de quelques dizaines de lignes d’aborder des choses aussi complexes que la composition. Ce qu’il faut comprendre, c’est que les différentes règles et éléments de composition (lignes directrices, points forts, formes, couleurs , éléments visuels attractifs, etc) ne s’excluent pas, mais interagissent entre eux. L’approche doit donc être globale. Si vous ne voulez pas laisser de l’espace devant le sujet, mais que d’autres éléments de composition viennent compenser, cela peut parfaitement fonctionner et vous aurez créé une image originale.

Dans la photo ci-dessous, extraite d’un reportage sur Munich,  j’ai choisi de ne pas laisser d’espace devant le sujet, car la jeune femme en vélo, n’est pas le sujet ! Le véritable sujet est le parc et ce petit monument. La jeune femme, n’est là que pour créer un plan – donc apporter de la profondeur à l’image – et une info supplémentaire (on peut circuler à vélo dans le parc). Une vitesse lente a permis de la rendre un peu floue et elle ne « mange pas » le reste de la composition car elle est partiellement à l’ombre. Si j’avais laissé de l’espace devant elle, l’œil aurait suivi la ligne de mouvement et mon véritable sujet serait passé au second plan.

laisser de l'espace devant le sujet - premier plan

 

Quelle quantité d’espace faut il laisser devant le sujet

La règle est simple : plus vous laissez d’espace devant le sujet dans le sens du mouvement et plus vous renforcez cette sensation d’espace. Attention toutefois à ne pas faire de votre sujet un simple point dans un décor …

Qantite-espace_01

 

Gérer les lignes contradictoires

Quelquefois, plusieurs lignes de mouvement sont présentes dans une image et elles ne vont pas forcément toutes dans la même direction. Il vous faut alors choisir quelle ligne est la plus forte ou la plus intéressante. Dans la photo ci-dessous, le corps de la femme va de droite à gauche alors que son visage et celui du bébé regardent de gauche à droite. Comme le personnage est en silhouette, j’ai choisi de suivre la ligne de mouvement du corps et donc de laisser de l’espace devant le sujet vers la gauche. Si les yeux avaient été visibles et donc plus « présents » dans l’image, il est probable que mon choix aurait été différent. La présence de  nuages qui remplissent parfaitement la partie gauche a sans doute compté aussi, preuve que l’approche de la composition doit toujours être globale.

Sens-regard_03

Parler du présent ou du futur en utilisant l’espace laissé devant le sujet

Comme on le voit dans le stage Intention et Lisibilité une image s’écrit en utilisant les différentes règles de composition et l’on peut lui faire dire beaucoup de choses.  Dans la photo ci-dessous, la composition est classique : sujet dans le Tiers droit de l’image, espace laissé devant le sujet dans le sens du mouvement. La présence de la pyramide dans cet espace indique (même si ce n’est pas forcément vrai) que le chamelier VA VERS la pyramide de Djoser. L’image se projette vers le futur.

direction---mouvement_002

dans l’image ci-dessous la composition est plus « élaborée » : pas de règle des Tiers, le chamelier avance vers le spectateur. L’espace est laissé derrière le sujet en mouvement. Dans cette image, le chamelier VIENT DE la pyramide de Djoser. L’image parle du passé.

direction---mouvement_001

Comme vous le voyez, la règle consistant à laisser de l’espace devant le sujet a de vrais fondements et marche bien. Comme toutes les règles et les conseils, il est bien sûr tout à fait possible de ne pas respecter celle-ci ou de faire carrément le contraire. Si votre image est bien composée, une absence d’espace devant un sujet en mouvement ne devrait pas créer de problème. En revanche, si rien ne vient compenser il est probable que les personnes regardant votre image ressentiront une gêne qui même s’ils ne peuvent la nommer ou préciser leur ressenti, les empêchera d’apprécier pleinement votre image.

Résumé

Faut il laisser de l’espace devant le sujet en mouvement ?  Oui,  dans la direction du mouvement, car l’œil va suivre cette « ligne de mouvement »

Faut il laisser de l’espace dans la direction du regard ?  Oui,  car le regard créé une ligne directrice très puissante que l’œil va suivre aussi

Que faire lorsqu’il y a plusieurs sujets en mouvement dans des sens différents ? Essayez de trouver le mouvement le plus fort, celui qui attire le plus l’œil et faites un choix

Quel intérêt à utiliser cette règle  ? Cela va permettre à votre sujet en mouvement ou votre portrait de respirer, de se déplacer librement dans votre image

Cet article vous a plu ? Donnez moi un coup de pouce pour faire connaitre ce blog en le partageant sur vos réseaux sociaux préférés, likez le et n’hésitez pas à laisser des commentaires, poser des questions …

Pour ceux que cela intéresse, ces thèmes sont abordés dans deux de nos stages vedettes Apprendre la Grammaire de l’image et Intention et Lisibilité

 

 

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés