Comment protéger son appareil photo de la pluie tout en continuant à travailler ? Avec un boitier Protéger son appareil photo de la pluietropicalisé me direz vous. Sauf que ladite tropicalisation est parfois plus un argument marketing qu’une réalité. Et que tout dépend de la pluie. En habitué de l’Asie du sud-est et des averses tropicales, voici un petit article pour vous servir de parapluie

Protéger son appareil photo de la pluie

Faire des images par temps de pluie implique de pouvoir correctement protéger son appareil photo de la pluie et des projections d’eau. Si certains boitiers sont tropicalisés, ce n’est pas la majorité et surtout les objectifs le sont rarement.

Tropicalisation

J’en ai parlé brièvement dans l’article « Quel appareil choisir pour la photo de voyage ». La tropicalisation consiste en une protection du boitier contre des la pluie, la poussière, etc. Souvent accompagnée d’une bonne résistance au froid et aux grandes chaleurs. Elle est souvent proposée sur les boitiers experts et haut de gamme et de série sur les boitiers pros. En pratique, la tropicalisation consiste en une série de joints d’étanchéité sur le boitier (plus de 80 pour le Fuji XT-2) et une construction aussi monobloc que possible. Enfin sur certains boitiers pros, une protection de l’électronique.

Le problème est que les fabricants d’appareils photos ne s’engagent pas plus précisément et ne donnent pas une norme claire qui existe pour d’autres (ce qui engagerait leur responsabilité). Bref une tropicalisation plus théorique et marketing que réelle bien souvent. Et qui a réellement envie de mettre son appareil sous le robinet pour vérifier ?

Vient ensuite le problème des objectifs, rarement tropicalisés, sauf pour les séries pro. Et là pas beaucoup d’infos. Fuji ajoute le sigle WR (weather resist) à ses objectifs protégés. Les accessoires (flash, etc) le sont encore plus rarement. Seuls certains flashs Canon, Pentax et Nikon le sont à ma connaissance.

Tropicalisation, la panacée ?

Si vous pouvez vous le payer, un boitier tropicalisé apporte un confort d’utilisation certain. Avec des objectifs Protéger son appareil photo de la pluietropicalisés eux aussi, cela vous permettra de travailler sous une pluie légère. Si l’averse dure ou est de type tropicale, il vous faudra une meilleure protection.

Les protections extérieures

La housse de protection

C’est sans doute la meilleure façon de protéger son appareil photo de la pluie et des projections d’eau. Vous pouvez réaliser vous même votre housse de protection, mais il y en a de vraiment pas chères et vous ne ferez pas de grosses économies.

Les housses de base

Prévues pour être transportées en permanence, elles sont ultra-légères et bon marché. On trouve différentes marques dont Optech et Matin vendues chez Jama. Citons aussi la gamme Neewer qui propose un modèle plus encombrant mais qui laisse davantage respirer le boitier (et le photographe) ce qui est bien pour les atmosphères très humides (mousson, etc). Veillez à ce que les modèles soient transparents pour faciliter votre manipulation du boitier.

Attention au système d’attache de ces housses : un cordon de serrage est moins efficace qu’un velchro

Les housses spécialisées pour grands téléobjectifs et animalier

Il existe des modèles de housse de protection plus solides et d’autres qui s’adaptent aux très grands Protéger son appareil photo de la pluietéléobjectifs pour la photo animalière. Là encore vous trouverez un grand choix dans la boutique jama. Certaines housses permettent au photographe de garder les mains au sec – comme celle de Manfrotto, d’autre d’utiliser un flash, etc. J’ai une de ces housses et si la qualité est très bonne, j’avoue utiliser souvent les housses légères car je ne transporte pas systématiquement le modèle plus lourd

Les housses pour appareil et objectifs destinées à la photo animalière ont d’autre fonction : camouflage et atténuation du bruit du boitier pour certaines.

Le filtre de protection

Un filtre UV ou de protection, vous permettra de ne pas essuyer sans cesse votre objectif et protègera la lentille frontale de votre objectif.

Le pare-soleil

Indispensable pour travailler sous la pluie. C’est autour de votre paresoleil que se fixera la housse de protection. Plus il est long et mieux c’est évidemment.

Le parapluie

Le parapluie est parfait pour Protéger son appareil photo de la pluie si vous avez 3 mains ou plus. Un(e) assistant(e) peut également faire l’affaire. Sinon, il vous servira si votre appareil est installé sur un trépied. bien sûr il peut vous protéger vous et c’est donc un très bon accessoire à emporter avec soi.

Choisissez un modèle pliable, léger et facile à transporter comme celui-ci par exemple.

Le Poncho

C’est une bonne protection pour le sac et pour vous surtout. Avec un sac photo en bandoulière, un poncho permet non seulement de protéger son appareil photo de la pluie mais aussi de l’avoir facilement accessible.

Les chiffons de nettoyage

Pour travailler sous la pluie, il vous faudra beaucoup de chiffons de nettoyage pour vos objectifs. Prévoyez également un ou plusieurs chiffons plus grands, pour essuyer l’eau de votre boitier et vos objectifs.

Gérer l’humidité

Qui dit pluie, dit humidité. Et si en plus il fait chaud, alors on a tout ce qu’il faut pour bien fatiguer les appareils Protéger son appareil photo de la pluiephotos. Pour un séjour d’une ou deux semaines, pas de souci, mais au-delà, il faudra protéger le matériel. L’humidité attaque l’électronique de nos boitiers et peut provoquer de très nombreuses pannes.

Valises étanches et armoires déshumidifiantes

Pour les photographes vivant dans des pays affichant un très fort taux d’humidité, il est préférable de stocker son matériel dans une armoire anti-humidité. Ce matériel nécessite d’être branché et se comporte comme une mini clim. Pour les voyageurs qui séjournent longtemps, une valise étanche fera l’affaire.

La valise sert à garder le matériel au sec grâce à des sachets de silica gel. ce produit est un dessicant qui absorbe l’humidité. Lorsqu’il est « saturé » il change de couleur et il faut le chauffer pour le rendre de nouveau opérationnel. Le gel de silice peut s’acheter sur Amazon ou chez Jama. Ce n’est pas couteux et (presque) ré-utilisable à l’infini. Pour les valises, voir mon précédent article sur la protection du matériel. Pour assécher le silica gel lorsqu’il est saturé, vous pouvez utiliser un four classique en le chauffant légèrement (50°C) et laissez y vos sachets entre 30 et 60 mn. Lorsque la couleur a changé c’est tout bon.

Dans un sac photo ne possédant pas de joint toriques anti-humidité, le gel de silice ne sera pas d’un grand secours.

Retirer l’humidité de son matériel à peu de frais

Bon, et si …. si vous n’avez pas de valise étanche ou vous ne voulez pas vous balader avec (je comprends) ? Voici une petite astuce pas chère et très efficace. Il vous faudra un sac étanche de bonne taille (tout le matériel exposé à l’humidité doit pouvoir y trouver sa place …) et des sachets de silica gel. Il vous suffit de placer le matériel dans le sac étanche avec les sachets de gel de silice et de le laisser ainsi sécher. Le sac étanche peut être remplacé par des poches plastiques de base, mais c’est moins efficace. Pour les sacs étanche, j’utilise ce modèle – mais vous pouvez en trouver plein sur internet.

Utilisez la clim

Dans les hôtels pourvus de climatisation moderne, il est souvent possible de régler sur Air sec (dry). Ce qui est une très bonne idée.

Si cet article vous a plu, merci de partager et de liker ! Abonnez vous pour ne pas rater la suite des … c’est gratuit et ça peut rapporter de bonnes photos

 

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés

%d blogueurs aiment cette page :