Préparer son stage photo d’architecture en Anjou

Comment préparer votre stage photo d’architecture pour en tirer le maximum.

Les informations pratiques (dates / accès / etc) sont disponibles dans le Programme détaillé du stage ainsi que dans le carnet pratique que vous pouvez télécharger

Ce stage photo d’architecture inclut un cours théorique rapide sur les bases de la photo d’architecture : le formalisme, analyse des lignes de force des bâtiments, mesure de la lumière et des contrastes et travail au pied,  suivi d’exercices pratiques de prises de vues sur le terrain et une analyse rapide de vos images par le photographe, sur son ordinateur portable lorsque cela est possible.

Préparer mon matériel

Vous pouvez maximiser votre temps de stage photo d’architecture en vous familiarisant avec certains réglages de votre appareil particulièrement utiles en photo d’architecture. En voici quelques uns. Vous trouverez ces indications dans le mode d’emploi de votre boitier :

Affichage d’un quadrillage dans le viseur ou sur le moniteur (on s’en sert comme de guides pour un cadrage plus précis)
Retardateur (il permet de minimiser le bougé sur le trépied photo)
Miroir relevé (il permet de minimiser le bougé sur le trépied photo)
Télécommande – facultative (elle permet de minimiser le bougé sur le trépied photo)
Niveau électronique dans le viseur ou sur le moniteur (permet de mettre l’appareil à niveau)

Préparer le cours sur la Photo d’architecture

Suivez les liens (en bleu) pour découvrir mes articles de Blog qui vous donneront beaucoup d’infos. Ce qui caractérise la photo de bâtiments, c’est la présence systématique de lignes de force très puissantes.  Vous pouvez les respecter (Formalisme), les contourner, en créer d’autres, mais vous ne pouvez les ignorer.  Le Formalisme consiste simplement à respecter les lignes de force créées par l’architecte. Cela donne des images parfois simples, mais très bien structurées. On n’est bien sûr pas obligé de respecter cet agencement, mais on ne peut l’ignorer et il faut savoir analyser ces lignes de force.

Pour vous préparer avant le stage photo d’architecture, vous pouvez vous entrainer à repérer les lignes de force de bâtiments près de chez vous. Regardez aussi vos images et notez les déformations de perspectives sur les bâtiments. Durant le cours et sur le terrain, je vous montrerai comment  éviter ou minimiser ces déformations. Ne vous inquiétez pas si vous ne comprenez pas tout, je serai là pour vous expliquer – et vous montrer par la pratique.

Travailler la lumière pour magnifier le sujetstage photo d'architecture

Lumière rasante. Une lumière latérale au sujet permet de mettre en valeur la texture des matériaux et peut créer des ombres splendides.  Ces ombres donnent du relief à l’image, mais attention à ce qu’elles ne compliquent pas la lecture de l’image.

Lumière uniforme. Une lumière uniforme, soleil dans le dos – sans ombre donc – met en valeur les lignes et l’harmonie propre au monument, mais aussi sa couleur si c’est un élément important.

Contre-jour. Une lumière frontale, provoque un effet de silhouette qui peut magnifier les formes particulière du monument.

Clair-obscur. Il y a souvent de grands écarts de contrastes dans la photo d’architecture. apprendre à les mesurer et à travailler ces lumières extrêmes permet de créer des images fortes et dynamiques.

Revoir les bases de la profondeur de champ

Un stage photo au Château de Villandry est consacrée entièrement aux réglages de la Profondeur de Champ. Cet aspect ne sera donc pas abordé en détail lors de la sortie Architecture. Si vous ne savez pas du tout ce qu’est la profondeur de champ, nous vous conseillons de participer d’abord à la sortie à Villandry.

Définition de la Profondeur de Champ :

C’est la zone de netteté qui s’étend devant et derrière l’endroit où vous avez fait la mise au point (le sujet). Cette zone est variable et réglable par le photographe qui peut ainsi créer un fond flou ou au contraire veiller à ce que tout soit net dans son image.

Préparer les prises de vues sur le terrain

Préparer votre sac photo bien avant le stage photo d’architecture, afin d’être sûr de ne rien oublier.

Voici une petite checklist (non exhaustive) :

  • Appareil et objectifs
  • Pied photo (et sac de transport éventuellement)
  • Niveau à bulle si votre pied n’en comporte pas (se monte sur griffe porte flash de l’appareil)
  • Filtres et pare-soleils pour vos objectifs
  • Cartes mémoires (au moins 2)
  • Batteries de rechange (au moins 1)
  • Nécessaire de nettoyage (pinceau / poire soufflante / chiffons / etc)
  • Flash et piles de rechange (facultatif)
  • Mode emploi de votre matériel
justo dapibus Curabitur fringilla risus ut Nullam

Pin It on Pinterest

Share This