Pentti SammallahtiPeu connu en France, le photographe finlandais Pentti Sammallahti est pourtant l’un des meilleurs du monde. Le regard profondément humain et bienveillant qu’il porte sur le monde, les hommes et les animaux (surtout) lui a fait réaliser des images qui sont des pépites photographiques. Un talent de cadreur pour moi rarement égalé aujourd’hui, de l’humour à revendre et un œil fabuleux. Et comme c’est un photographe du froid qui aime la neige et a une carrure de père noël, je me suis dit que ce serait parfait  pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année. Par Philippe Body

Pentti Sammallahti un photographe débordant de talent

J’ai découvert le travail de P. Sammallahti  dans une librairie de Tours pendant les fêtes de noël, il y a quelques années.  Je regardais les livres de la collection « Photo Poche », lorsque je suis tombé sur celui de Pentti Sammallahti.  J’ai regardé, admiré plutôt la couverture et me suis dirigé vers la caisse sans même ouvrir les pages intérieures.  Je me disais que la photo de couverture valait bien le prix demandé à elle seule, ce qui ne m’est pas arrivé souvent. Et ce fut une sacrée découverte.

Pentti Sammallahti

Helsinki, Finlande 2002 – Photo de couverture du livre Photo Poche

Petit-fils d’une photographe suédoise, Pentti Sammallahti est né en Finlande en 1950. Il prend ses premières photos très jeune et reçoit le Prix national finlandais de photographie à l’âge de 25 ans seulement. Il le recevra de nouveau 3 autres fois. A 41 ans, il reçoit une bourse d’état qui lui permet de se consacrer entièrement à la photographie. Amoureux du noir et blanc, le photographe finlandais se trouve être aussi un tireur exceptionnel. On s’en rend moins compte dans l’édition Photo Poche où la qualité du papier n’est pas très très bonne, mais avec le très bel ouvrage sorti chez Actes Sud (Ici au loin), on prend la mesure du travail du photographe. C’est beau, tout en nuances de gris et de blancs, subtil et profond.

Pentti Sammallahti

Cygnes – L’art du tirage en Noir et Blanc

Et il faut du talent pour rendre les lumières de ces pays du nord qu’affectionne Pentti Sammallahti. Les ciels lumineux des jours nuageux  en noir et blanc ont tendance à « brûler » ou être gris ou sous-exposés. Mais il arrive à les rendre exactement comme il a vu, lumineux, éclatants et nimbés de brume. Pentti Sammallahti joue avec les nuances et les teintes de gris pour apporter du relief dans ses images sans ombres.

Pentti Sammallahti

Une image à la Elliot Erwitt un autre spécialsite des techniques de jumelage, coup d’oeil, réactivité au service de la poésie, du grand art !

 Pentti Sammallahti, photographe des pays froids

L’homme aime les pays froids, les jours sans soleil, sans ombres, les paysages recouverts d’un lourd manteau de neige. Parmi ses lumières favorites, les brumes, les brouillards à couper avec différents couteaux, les jours de pluie. Le genre de temps qui d’habitude voit les photographes s’occuper plutôt de post-traitement. Pour travailler avec ces lumières là, il faut être un cadreur exceptionnel et avoir un sens aigu de la lumière justement. Et ça tombe bien c’est le cas. Pentti Sammallahti est aussi un des rares photographes à travailler en panoramique comme son ami Joseph Koudelka – et je ne parle pas ici des photos au format allongé réalisées par assemblage. Feuilleter « Ici au loin » son dernier livre, c’est plonger dans un univers où chaque chose semble parfaitement être à sa place comme la première image où 2 oiseaux font de la balançoire sur une branche cassée, couchée en équilibre sur un arbre…

Des petites merveilles de précision, de timing et de patience qui nous offrent de vrais moments de poésie. Et puis il y a les animaux, familiers et  allant par 2 le plus souvent, des hommes et des femmes aussi quelquefois. Un œil bienveillant, amusé, en retrait. L’œil de celui qui regarde sans juger, un témoin léger et rapide. Les panoramiques de Pentti Sammallahti nous donnent à voir une réalité augmentée, plus large, plus vivante que celle de nos propres yeux. Le photographe y introduit une dimension narrative qui fait la force de ses images.

Pentti Sammallahti panoramique.

Solovki, mer blanche, Russie 1992

Cette image qui fit la couverture de l’un de ses premiers livre – Les Oiseaux – est emblématique de son travail. On y voit d’abord un arbre, avant de se rendre compte que ce sont des oiseaux qui en donnent l’illusion. Du coup on regarde encore l’image, avec plus de lenteur, plus d’intérêt … Lecture rapide, lecture rétro-active, le photographe joue avec nos sens mais sans jamais sacrifier à la poésie de l’instant. On ne peut pas programmer ces images, on ne peut pas les attendre non plus, on peut juste les capturer à l’instinct.

Pentti Sammallahti - Les oiseaux

Photo de couverture de l’ouvrage « Les Oiseaux » aux éditions Xavier Barral

 

 

Et puis, il y a l’attention au détail. Au détour de ses photos, on découvre que le véritable sujet n’est pas celui que l’on croyait. Une attention portée aux petites choses, aux animaux familiers qui deviennent souvent le véritable sujet de l’image. Un photographe qui sait aussi utiliser toutes les ressources de son art pour composer ses images. Plans, juxtaposition, échelle, profondeur de champ, tout y passe sans que jamais l’intégrité visuelle de son œuvre soit bousculée. Un travail de maitre que je vous laisse apprécier …

©Pentti Sammallahti par Claude Truong Ngoc – CCL

Où trouver les livres de Pentti Sammallahti ? Vous pouvez commander les ouvrages de P. Sammallathi chez Actes sud.  Il est représenté en France par la galerie d’art photographique Camera Obscura. Il y a aussi le livre aux Editions Photo Poche (même lien).

Voilà c’était mon petit cadeau de noël et je vous souhaite à toutes et tous de très belles fêtes de fin d’année, si vous avez aimé cet article, merci de le partager et de faire connaitre le blog à vos amis, un beau cadeau pour noël … Quant à moi, je vous dis à l’année prochaine

Abonnez vous à ce blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir un message lorsqu'un nouvel article est publié

Rejoignez les 1 981 autres abonnés

Philippe Body

Photographe de voyage professionnel, blogueur, directeur de Avec Un Photographe

Photographe de voyage professionnel, spécialisé sur l’Asie, Philippe Body je parcours le monde depuis l’âge de 22 ans,réalisant reportages et livres et guides de voyage. Mon travail photographique est diffusé par les agences photo Hemis.fr, Gamma-Rapho et Getty Images entre autres ainsi que sur ma photothèque pro : www.philippebody.com

En 2011, je créé le site www.avecunphotographe.fr puis la société AVEC UN PHOTOGRAPHE pour proposer des stages photo axés sur la composition et la créativité. J’accompagne aussi des voyages photo en Asie. Le blog avec un  photographe est lancé en 2015. Depuis le site s’est ouvert à d’autres photographes pros de talent. … en savoir plus

ut id in Sed leo. tristique Praesent

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés

%d blogueurs aiment cette page :