Dans ce guide d’achat pour bien choisir son pied photo de voyage – choisir son pied photo de voyagenous allons voir tous les points à vérifier et comparer avant d’acheter

Comment choisir son pied photo de voyage ?

Le trépied photo est un accessoire toujours aussi indispensable malgré les réels progrès dans la gestion du bruit numérique dans les hautes sensibilités  ISO.  Seul un pied photo pourra vous permettre d’utiliser toutes les vitesses de votre appareil, de faire des cadrages soignés, de vous initier à la photo de nuit et de gouter aux joies des poses longues.

La mauvaise nouvelle c’est que la qualité d’un pied photo est toujours un peu fonction de son poids. Autrement dit, il n’existe pas de super bons pieds photo qui soient aussi super légers.  Voici quelques conseils pour vous aider à bien choisir son trépied de voyage :

Formule Kit ou Pied + rotule ?

On trouve dans le commerce 2 formules. Soit le pied vendu en kit avec sa rotule,  soit le trépied vendu seul. Souvent, les pieds de qualité sont vendus sans rotule. Il faut alors acheter celle-ci séparément. Ce qui permet de mieux choisir son pied photo de voyage au final. La formule kit propose souvent des prix attractifs, mais les rotules sont rarement bonnes.

choisir son pied photo de voyage

Les qualités d’un trépied de voyage

C’est un pied que vous risquez d’avoir à porter un certain temps. Dans les premiers critères pour choisir son pied photo de voyage vient la légèreté, mais aussi la compacité, car en avion il devra rentrer dans le sac ou la valise. Le modèle idéal sera capable de supporter votre matériel et suffisamment haut pour que vous ne soyez pas courbé en 2 constamment (ne pas compter la colonne centrale dans ce calcul car elle ne doit servir qu’en dernier ressort).

Alu ou Carbone ?

Il y a aujourd’hui 2 matériaux principalement utilisés dans la fabrication des pieds photo : l’aluminium (solide et bon marché, mais lourd) et la fibre de carbone (solide, légère, mais d’un prix élevé). Le choix est uniquement une question de prix, sinon le carbone est supérieur à tous niveaux.

Évitez les crémaillères

La crémaillère est une pièce qui relie les 3 jambes d’un trépied à la colonne centrale pour lui donner plus de stabilité. On trouve une crémaillère sur les  modèles « pro » comme celui à gauche sur la photo ci-dessous et sur les modèles d’entrée de gamme comme celui à droite. Éviter absolument les trépieds légers avec crémaillère.

 

 

Choisir un modèle sans crémaillère et dont les jambes peuvent se mettre à plat indépendamment, de façon à s’adapter à toutes les configurations de sols. On en  parle plus loin.

Capacité de charge > pesez votre matériel !

C’est le poids appareil + objectif supporté sans broncher par le trépied. Un point crucial pour bien choisir son pied photo de voyage s’il en est.  Montez l’objectif le plus lourd que vous ayez (objectif sans collier de pied) et pesez l’ensemble boitier + objectif. Les constructeurs indiquent toujours le poids  le poids pouvant être supporté par leur matériel. Ces infos sont souvent optimistes et vous pouvez les diviser par 2.

  • Capacité de charge inférieure à 7 kg > convient pour des compacts, reflex entrée de gamme, 4/3 et hybrides avec des objectifs de moins de 135MM de focale. A éviter
  • Capacité de charge de 7 kg à10 kg > convient pour des  reflex entrée et milieu de gamme, experts, 4/3 et hybrides avec des objectifs de de 200MM de focale maxi
  • Capacité de charge de 10 kg et plus > convient pour tous les reflex, 4/3 et hybrides avec des objectifs de 300MM de focale maxi.

Astuce : un plateau en L-Bracket permet de choisir un trépied à capacité de charge réduite car il laissera toujours votre appareil dans l’axe du trépied.

L-bracket

 

Poids 

C’est évidemment l’un des premiers critères pour choisir son pied photo de voyage. Il est donné pour le trépied seul ou avec la rotule dans le cas d’un kit. Pour un trépied de voyage, on évitera de dépasser 1,5 à 1,7 kg sauf si vous avez de très gros objectifs.

Niveau à bulle

Plus utile sur la rotule que sur le pied lui même (sauf si vous utilisez une rotule 3D) le niveau est un excellent accessoire … s’il est juste ce qui est rarement le cas sur les pieds bon marché.

Hauteur du trépied

Un autre point essentiel au moment de choisir son pied photo de voyage est la hauteur.

Hauteur mini, maxi et de transport

  • La longueur ou hauteur repliée: correspond à la longueur du trépied une fois replié. Avec ou sans la rotule selon. Elle ne devrait pas dépasser 60 cm pour entrer dans tous les sacs
  • La hauteur maxi est en général donnée avec la colonne centrale dépliée. Ce qui fausse un peu les comparaisons. Certains trépieds ayant en fait une double colonne centrale. La stabilité d’un trépied est nettement moins bonne avec la colonne centrale sortie. Sans la colonne centrale un bon trépied devrait monter à 125 / 130 cm – 145 / 175 cm colonne centrale dépliée
  • La hauteur minimale ou hauteur de travail est celle à laquelle il est possible d’utiliser le trépied. Cela dépend du modèle de colonne sur certains pieds. Certains permettent d’inverser la colonne (mieux que rien mais un peu long), d’autres proposent une colonne courte (idéal en macro). D »autres enfin et c’est le plus pratique, ont des jambes qui se plient très fort. Cela intéressera principalement les gens faisant souvent de la macro.

 choisir son pied photo de voyage - les hauteurs des trépieds

Jambes réversibles

Pour obtenir une longueur repliée minimale, certains fabricants ont développé un système de jambes réversibles. Les jambes du trépied se replient alors autour de la rotule. C’est plus ou moins pratique et long à réaliser, mais efficace en terme de compacité. Au moment de choisir son pied photo de voyage penser que cela vous obligera à garder la rotule proposée dans le kit. Pas toujours le meilleur choix possible.

 choisir son pied photo de voyage - jambes reversibles

Jambes des trépieds – Combien de sections ?

Pour bien choisir son pied photo de voyage – je vous conseille de vous intéresser à ce point. Il existe des trépieds à 3, 4 ou 5 sections. Plus il y a de sections et plus le trépied est compact une fois replié. Par contre sa manipulation est plus longue et la stabilité moins bonne pour un pied à 5 qu’un 4 sections. La plupart des trépieds possèdent 4 sections. Ce qui fait 3 parties à ouvrir pour déplier complètement le trépied. L’avantage est une bonne stabilité et un prix plus doux. L’inconvénient des 4 sections, c’est la longueur une fois plié. Il existe également des trépieds à 5 sections et même 6 sections chez Gitzo, plus compacts et faciles à transporter, ils sont très prisés des randonneurs. Leur défaut est d’être un peu plus lourd souvent (à hauteur et stabilité comparable) et plus cher aussi.

Important : dans tous les cas, la section le plus fine d’un trépied 4 ou 5 sections doit être au moins de 15/16 MM. Sinon, votre trépied sera inutilisable pour des appareils reflex et / ou même hybride APS-C.

Serrage par cliquets ou vis ?

Deux systèmes dominent le marché : le serrage par bagues que l’on serre / desserre qui a l’avantage d’être très solide, mais s’avère parfois un peu long et sensible au sable et à l’eau de mer (lorsque le sel sèche). Ce système a été repris par de nombreuses marques et amélioré sur les derniers modèles pour la rapidité (serrage en 1/3 de tour)

L’autre système (popularisé par Manfrotto) est celui des cliquets – très rapide et facile à laver, il est moins solide dans le temps à mon avis

Jambes ajustables

Un point à prendre absolument en considération pour choisir son pied photo de voyage est la possibilité de pouvoir écarter chaque jambe de façon indépendante. Ainsi, on peut mettre le trépied presque à ras du sol et s’adapter à toutes les configurations de terrain rencontrées. La plupart des trépieds le proposent aujourd’hui.

 choisir son pied photo de voyage

 

Pointes des trépieds

Certains trépieds sont équipés de pointes en métal qui peuvent se visser / dévisser à la place des embouts caoutchouc traditionnels. D’autres modèles permettent de rétracter les vis sans les démonter. Avec un risque de rouille si vous travaillez souvent en milieux humides dans ce cas. Un plus pour la photo en terrain naturel, mais pas décisif pour choisir son pied photo de voyage.

Colonne centrale

Taille et bascule

Elle peut être courte (utile pour les photos au ras du sol) ou plus ou moins longue – voire interchangeable (Gitzo, Benro et Feisol notamment). Manfrotto a le premier lancé des colonnes basculantes qui peuvent être utiles pour la macro – mais attention à la stabilité, une fois la colonne sortie. Il faut en principe équilibrer le poids. Je n’ai jamais été vraiment convaincu par la stabilité de ce système.

 choisir son pied photo de voyage

Crochet de colonne

Le crochet de colonne est un accessoire très utile, sans être forcément décisif. Il sert à lester le pied – avec votre sac photo par exemple. On peut faire mieux en passant la ou les sangle(s) du sac photo autour des jambes du trépied. Donc pas de regret s’il n’y en a pas

colonne centrale de pied courte

Rapidité d’installation

On oublie souvent ce critère, mais un trépied que l’on met 8 jours à installer ça agace un peu à la longue. Les modèles qui permettent de basculer les jambes autour de la colonne centrale par exemple sont un peu longs à utiliser. De même que les modèles 5 ou 6 sections

Quel pied photo choisir avec un petit budget ?

Tout d’abord dites vous qu’un pied est un investissement que vous allez le garder longtemps, car c’est solide et sans technologie, . Donc ça vieillit bien et ça peut valoir le coup de dépenser un peu ! Si votre budget ne vous permet pas d’acheter un modèle de qualité, ne vous tournez pas vers des choses plus « légères » mais regardez plutôt du côté de l’occasion.

Que valent les pieds photo ultra-légers ?

De plus en plus de magasins proposent ces pieds ultra légers avec des poignées de type « Joystick », comme la série « Compact » chez Manfrotto. Lorsque vous demandez à un vendeur des conseils pour choisir son pied photo de voyage il arrive souvent qu’il vous conseille ces modèles.

Je ne suis pas convaincu par ceux que j’ai vu chez mes stagiaires. Trop léger, trop de sections. Seuls les pieds chers et très solides peuvent avoir 5 sections. Plus court et donc très pratique en voyage, ce type de pied est aussi moins stable qu’un pied 4 sections. Enfin la poignée « Joystick » est lourde pour un serrage vraiment faible. A réserver aux compacts et bridges vraiment légers, mais peu utile pour des reflex ou des hybrides.

Choisir son trépied

Je vous prépare un méga-comparatif des trépieds de voyage. Abonnes vous pour ne pas le rater …

Tête du pied – Rotule

Comme on l’a vu au début, les meilleurs trépieds sont souvent vendus sans rotule. Pour bien choisir son pied photo de voyage connaitre les qualités des rotules est essentiel.

 

Choisir une Ball ou une Tête 3D ?

Il existe 3 types principaux de rotules. Les « Ball », les « 3D » et les rotules vidéo.

 choisir son pied photo de voyage

Les rotules Ball sont souvent préférées des photographes de reportage et de voyage. C’est celles que je vous conseille. Avec une seule manette pour régler l’orientation (contre trois pour la rotule 3D) et éventuellement une en plus pour la friction ou le réglage panoramique, ces rotules sont très rapides et pratiques d’utilisation.

Les têtes 3D sont plus précises, mais demande du temps pour le réglage définitif. Elles sont préférées des photographes travaillant en architecture par exemple. Les 3D sont aussi plus lourdes et encombrantes. Le problème est qu’elles sont souvent vendues en kit avec le trépied de base, ce qu’il faut éviter.

Les rotules vidéo permettent des mouvements beaucoup plus fluides. Elles prennent aussi beaucoup de place.

Les rotules « Poignée » sont un type de rotule ball proposé en kit fréquemment. C’est le modèle à éviter absolument. Lourdes et peu efficaces.

 choisir son pied photo de voyage - rotule poignée

Il existe de nombreuses marques de rotules que nous verrons dans un prochain comparatif.

Avec ou sans Plateau rapide

Le plateau rapide est un petit accessoire indispensable permettant de monter « rapidement » son appareil photo sur la rotule par un système d’encliquetage ou de vis à serrer. Tous les systèmes utilisent des plaques que l’on fixe sous l’appareil ou le collier de pied d’un télé-objectif. Un point crucial aussi pour choisir son pied photo de voyage

choisir son pied photo de voyage - plateaux rapides

Il existe plusieurs systèmes de plateaux rapides. Le plus courant est celui développé par Arca Swiss. Il a été choisi par de nombreux fabricants pour sa simplicité: on serre une vis et c’est tout. Manfrotto de son côté a développé plusieurs systèmes de plateaux rapides, dont le 200PL sur la photo ci-dessus.  Pour les plaques, différents modèles  existent en fonction de la taille de vos objectifs.

Personnellement, je conseille les plateaux de type ARCA, bien plus universels.

Capacité de charge

Comme pour les trépieds, il existe une limite à ce que les rotules peuvent supporter. Et comme pour les trépieds, je vous conseille de diviser le chiffre par 2. Tout simplement parce que souvent les calculs sont faits dans une position optimale. Or, c’est lorsque l’appareil est en position verticale avec un objectif lourd que la rotule est fortement sollicitée. Un plateau en L-Bracket permet de corriger cela.

Autres réglages de la rotule

Les rotules Ball permette de régler parfois la friction et le mouvement panoramique. Le réglage de friction permet de rendre la molette principale de la rotule plus ou moins fluide. Si vous avez un boitier très lourd, vous choisirez un réglage de friction important pour garder des mouvements fluides.

Le réglage panoramique permet de faire tourner la rotule horizontalement sans avoir à déverrouiller la molette de serrage principale. Elle est très utile. Elle peut aussi servir pour la réalisation de panoramique si in niveau à bulle permet de bien la caler.

choisir son pied photo de voyage

Niveau à bulle

Plus utile sur la rotule que sur le pied lui même (sauf si vous utilisez une rotule 3D) le niveau est un excellent accessoire, s’il est juste ce qui est rarement le cas sur les rotules bon marché. Mais rien de décisif là non plus.

Pour les gros télés

Il existe de nombreuses rotules destinées aux gros télés sur les sites d’accessoires pour photo animalières. Nous ne traitons pas de ces rotules ici.

Voilà j’espère que ce guide pour choisir son pied photo de voyage vous a plu.  Je publierai très vite un méga-comparatif des trépieds de voyage, alors abonnez vous pour ne rien rater

Si cet article vous a plu ou aidé alors merci de partager sur vos réseaux sociaux !

Abonnez vous à ce blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir un message lorsqu'un nouvel article est publié

Rejoignez les 1 800 autres abonnés

Philippe Body

Photographe de voyage professionnel, blogueur, directeur de Avec Un Photographe

Photographe de voyage professionnel, spécialisé sur l’Asie, Philippe Body je parcours le monde depuis l’âge de 22 ans,réalisant reportages et livres et guides de voyage. Mon travail photographique est diffusé par les agences photo Hemis.fr et Getty Images entre autres ainsi que sur ma photothèque pro : www.philippebody.com

En 2011, je créé le site www.avecunphotographe.fr puis la société AVEC UN PHOTOGRAPHE pour proposer des stages photo axés sur la composition et la créativité. J’accompagne aussi des voyages photo en Asie. Le blog « https://avecunphotographe;fr/blog/ est lancé en 2015. Depuis le site s’est ouvert à d’autres photographes pros de talent. … en savoir plus

sem, accumsan dolor. ante. neque. quis, dolor justo Nullam venenatis

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés