Le filtre polarisant est un accessoire génial, irremplaçable et dont l’effet appliqué lors de la prise de vue ne peut être obtenu en post-traitement. Un filtre à acheter de toute urgence si vous n’en avez pas et croyez moi, vous ne pourrez plus vous en passerfiltre polarisant

Le filtre polarisant :  bon à tout faire

Les usages du polarisant sont très nombreux. Il permet d’éviter les reflets, de rehausser l’éclat des couleurs, il  ajoute de la visibilité aux photos de cascade et de mer, donne de la pêche aux arcs-en-ciel, sert de petit filtre gris au besoin, réduit la brume et fait le café le matin. Génial on vous dit ! Bon voyons ce qu’il fait avant de voir en détails ces différentes utilisations

Un piège à reflet

Le filtre polarisant fonctionne comme un piège à reflet, un peu comme un volet persienne ou un store vénitien. Il bloque les rayons de lumière réfléchie par certaines surfaces (eau, verre, feuilles des arbres, surfaces peintes, etc) et ne permet le passage que de la lumière arrivant sur le seul axe horizontal. Pour cela, il est pourvu d’une monture tournante qu’il vous faudra orienter en fonction de la scène et de l’effet voulu.

filtre polarisant

Comment se servir d’un filtre polarisant

Vous le vissez sur votre objectif (après avoir enlevé le filtre de protection si vous en avez un) puis tout en regardant dans votre viseur, vous tournez doucement la partie mobile du filtre …. jusqu’à voir un changement (moins de reflets, ciel plus dense, couleurs plus intenses, etc). Au début on n’est parfois pas trop sûr car selon les conditions de lumière et l’heure, l’effet peut être assez léger

filtre polarisant

Heure et position idéale

Le filtre polarisant fonctionne sur les reflets et pour qu’il y en ait, il faut que le soleil soit assez haut dans le ciel. En revanche au moment du coucher et/ou du lever de soleil, il n’a aucun effet. Idéalement le soleil doit faire un angle de 90° avec le sol. C’est là que le filtre polarisant aura le plus fort impact. Enfin, il ne marche pas non plus avec le soleil face à vous.

filtre polarisant

Les différents usages du polarisant en détails

Éliminer les reflets

C’est le plus connu. Le filtre piège les réflexions lumineuses. Cela marche sur toutes surfaces réfléchissantes :filtre polarisant

  • verre
  • eau
  • peinture brillante

                                                                                                       mais pas sur le métal ….

Non seulement il peut les éliminer, mais il peut aussi servir à les doser finement (dans le cas de reflets à la surface de la mer par exemple) lorsque l’on ne souhaite pas les supprimer totalement mais juste réduire leur force

Saturer les couleurs

Comme il élimine les reflets de surface, le filtre polarisant élimine ce petit voile argenté présent à la surface de l’eau, sur les feuilles, etc et du coup les couleurs apparaissent plus pures et éclatantes. Rien à voir avec un réglage de saturation qui serait appliqué en post-traitement

filtre polarisant

Donner de la visibilité aux photos de cascade et de mer

En supprimant les inévitables reflets des cascades ou des photos de mer, le filtre polarisant permet une lecture plus facile des images qui comportent aussi moins de zones de hautes lumières

Donner de la pêche aux arcs-en-ciel

Incroyable effet du polarisant qui rehausse les couleurs du plus léger arc-en-ciel.

Foncer le ciel

C’était dans les années 80 un effet fort apprécié appelé nuit américaine. Tellement passé de mode qu’il pourrait bien revenir 😉

Rehausser les vertspolarisant_05

Le polarisant en supprimant les reflets argentés en surface des feuilles a comme effet de saturer les couleurs et agit comme un rehausseur de teintes . On a l’impression d’une plus grande variété de verts. Un accessoire indispensable en photo de forêt et de nature donc

Obtenir un « bleu piscine »

Pas de bleu piscine, sans filtre polarisant. C’est L’ACCESSOIRE si vous voulez ramener des photos style vacances à la plage sous les tropiques …

Photo aérienne

Le filtre polarisant s’avère assez efficace contre la brume atmosphérique en photo aérienne

France, Polynésie Française, atoll de Manihi, Tuamotu//France, French Polynesia, atoll of Tuamotu

France, Polynésie Française, atoll de Manihi, Tuamotu//France, French Polynesia, atoll of Tuamotu

Attention au grand angulaire

Lorsqu’il est monté sur une très courte focale , le filtra polarisant a selon les conditions d’éclairage (soleil dans le dos notamment) tendance à créer des zones de luminosité différente dans le ciel. Dans ce cas là enlever le filtre ou changer de positionnement par rapport à la lumière. Sur les très grands angulaires aux heures où le filtre polarisant est à son effet maximum, il n’y a pas grand chose à faire … Attention aussi au vignettage avec ces optiques et prenez un filtre « Slim »

filtre polarisant

Apparition d’une bande foncée dans le ciel au centre de cette photo prise au 14 MM avec polarisant

Quel modèle acheter ?

Une bonne marque, sous peine d’avoir des dominantes de couleurs légères mais peu esthétiques. Et pour une fois on dispose d’un test des différents filtres (qui commence quand même à dater un peu), d’où la marque BW ressort en tête (avec Marumi, mais peu distribué en France), assez loin devant Hoya

BW propose de nombreux modèles et on se perd facilement dans les gammes. Sachez que les modèles les plus chers possèdent en général des traitements de surface plus élaborés mais ne sont pas forcément meilleurs comme le montre le test dans lequel le modèle le plus cher arrive … en dernier (et il y a une grosse différence de prix)

Hoya arrive bien placé pour ses séries HD. Nikon fait de très très bons et très très chers polarisants (réalisés par Hoya semble t-il selon les directives Nikon). Schneider (qui fournit en verre BW) fait également des polarisants de bonne réputation) On évitera les marques bas de gamme comme Hama et starbilz et Heliopan

Pour Hoya on a 4 séries :

  • Série HMC – traité multicouches (4 couches de chaque coté) : excellente et pas chère
  • Série Pro 1 super HMC  (abandonnée)
  • Série Pro 1 digital : traitement multicouches plus important (6 couches de chaque coté)
  • Série HD : la plus chère avec un revêtement waterproof en plus dans le test cité ci-dessus – c’est la série HMC qui arrive en tête – suivie de près par la série Pro1 (la série HD n’est pas testée)
  • Série Fusion Antistatic (non testée – un revêtement anti-poussière)

Pour BW on a les sigles suivants :

  • MRC Nano : traité multicouches
  • MRC  : Multi Resistant Coating /Traité multicouches  (8 couches de chaque coté)
  • NANO  : pour nanotechnologie traitement multicouches renforcé, favorise l’effet déperlant (équivalent HD Hoya)
  • XS  : Extra small ou Slim réduit le vignettage (grands angles)
  • F-PRO :  monture finition noire mate en laiton (solide et résiste aux dilatations)
  • KAESEMANN : finition haut de gamme: qualité des feuilles de verre…  garantit une neutralité absolue des couleurs

dans le test cité ci-dessus – c’est la série MRC – la moins chère – qui arrive en tête

Mon choix perso pour les filtres UV et / ou Protecteurs : HOYA série HMC ou Pro1 – jamais pu constater de différence entre les 2 (à part le prix …!!!), j’ai eu également au fil du temps de L37c Nikon, BW MRC, A2 Nikon et équivalents  en BW

Attention aux modèles bon marché ... qui peuvent laisser une dominante magenta à vos images, pas toujours facile à corriger

Monture Slim ou pas ?

Comme la bague du filtre est assez épaisse, il arrive parfois qu’elle provoque un vignettage sur les très grands angulaires … d’où la possibilité d’acheter le filtre en monture Slim – très fine donc. Outre qu’elle est souvent plus chère et un peu plus fragile, cette monture n’accepte pas les bouchons d’objectifs et il n’est pas possible de monter un second filtre par dessus non plus. Inutile donc si vous n’avez pas un très grand angle

Polarisant et coefficient de réflexion

Lorsque vous montez votre polarisant sur votre objectif, vous perdez l’équivalent de 1.5 à 2 diaphragmes / Vitesses – soit 2 valeurs. La mesure TTL se charge de tout et vous n’avez rien à faire, sauf si vous utilisez une cellule à main en lumière incidente auquel cas il vous faudra compenser.

J’utilise souvent mes polarisants comme filtre gris neutre (équivalent ND 4 environ)

Polarisant et 14-24 MM Nikon

Le 14/24 MM est un objectif légendaire et très apprécié des photographes de paysages, mais sa lentille avant très courbée ne permet pas le montage de filtres et cela pose de sérieux problèmes parfois. C’était sans compter sur Patrick Dieudonné qui a déniché un polarisant non circulaire, montable donc sur le 14/24 MM … il a réalisé un article test que vous pouvez voir ici :

http://www.lovinpix.com/blog/2016/08/03/test-le-filtre-polarisant-sans-rotation-nisi-hd-cpl-par-patrick-dieudonne/

RÉSUMÉ

A quoi sert le filtre polarisant ? A éliminer les reflets, réflexions, et aussi à saturer les couleurs

Est il tout le temps efficace ? Non, uniquement quand le soleil est assez haut dans le ciel et forme un angle de 90° environ avec l’appareil

Peut on le laisser tout le temps sur l’objectif ? Non, surtout pas. Il « absorbe » l’équivalent de 2 valeurs (vitesse/ouverture) et vous obligerait donc à monter votre sensibilité ISO

Comment s’en sert on ? Une fois monté sur l’objectif, faites tourner la partie mobile du filtre jusqu’à ce que voir une différence dans le ciel (plus sombre) ou que les reflets disparaissent

Quelle marque acheter ? BW, Hoya, Schneider, Nikon, Maruni, le choix ne manque pas mais évitez les marques bon marché dont les filtres ne sont pas vraiment neutres au niveau des couleurs

A quoi faut il faire attention au moment de l’achat ? si c’est pour un objectif très grand-angulaire, prenez un modèle « slim » dont la monture fine ne risquera pas de créer un vignettage – sinon évitez. En cas de doute achetez chez un magasin photo et faites un test à F avec votre objectif

Cet article vous a plu ? Aidez ce blog en le partageant et en vous abonnant ainsi vous serez sûr de ne pas rater d’articles – et pour ceux que cela intéresse, ces notions sont abordées dans notre stage Perfectionnement

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés