L’importance de l’échelle en photographie dépasse le cadre de la photo de paysage.l'échelle en photographieIl s’agit d’un vrai élément  de cette Grammaire de l’image à laquelle nous sommes attachés sur ce blog. Un élément de composition à intégrer dans vos images … ou pas selon l’effet recherché.

Petite définition rapide de l’échelle en photographie

Une photo est une représentation en 2 dimensions d’une réalité en 3 dimensions, observée avec un effet 3D. Le sujet photographié peut être beaucoup plus petit sur la photo. Comme par exemple un tirage au format 10×15 cm de l’Everest. Mais le sujet peut aussi être beaucoup plus petit dans la vraie vie comme en photo macro et microscopique.

En clair, la représentation photographique d’un objet n’a la plupart du temps que peu de rapport avec sa taille réelle. Dans ces conditions, il est très difficile de se faire une idée de la taille de certaines choses dans une photographie.

L’échelle en photographie est donc un moyen d’évaluer la taille de tout ou partie des éléments qui la compose. Ainsi en donnant à voir une personne ou un objet dont la taille est connue, l’échelle permet de se faire par comparaison une idée des autres éléments de l’image.

Dans l’image aérienne ci-dessous, la présence des 2 silhouettes permet de se figurer la taille des bâtiments. La seule végétation ne permet pas cela à un lecteur non averti car elle est exotique. Ici, la position centrée et la couleur blanche des vêtements assure que l’échelle sera immédiatement repérée dans l’image.

utiliser l'échelle en photographie

Dans quel genre de photo faut il mettre une échelle ?

L’importance de l’échelle en photographie scientifique et criminelle va de soi. En photographie artistique ou documentaire, elle n’est pas forcément indispensable. Cela dépend surtout de ce que vous voulez montrer et du type de sujet..

Utiliser une échelle à des fins documentaires ou pratiques

Dans l’image ci-dessous, rien ne permet de se faire une idée de la taille de la crèche. Dans ce cas-là, on l’estime en fonction de notre propre connaissance et culture. Mais la taille des crèches dans cette rue de pêcheurs vietnamiens est nettement plus grande que dans notre culture occidentale. On voit bien un magasin dans le coin gauche de l’image, mais ce n’est pas assez évident.

l'échelle en photographie documentaire

Dans cette version, la moto fournit une échelle facile à évaluer et immédiatement repérable. L’intérêt de l’échelle en photographie de reportage est ici évident. Reste à trouver une échelle qui soit aussi universelle et simple que possible et qui s’intègre esthétiquement à l’image.

l'échelle en photographie

Voici un autre exemple d’image difficile à lire sans échelle. Les immenses carrières des Perrières à Doué la Fontaine n’offrent aucun indice permettant de se faire une idée de leur taille réelle. Un visiteur, placé dans un coin discret va résoudre ce problème facilement. Ce peut être (c’est souvent le cas) le photographe lui-même qui se met ainsi en scène.

l'échelle en photographie

L’échelle dans la photographie de paysage

Souvent utilisée en photo de paysage, l’échelle n’est pourtant pas toujours indispensable. Lorsque le paysage n’est pas très vaste ou montre des scènes connues avec des éléments assez facile à se figurer elle est optionnelle. C’est donc à vous de décider si vous en mettez une ou pas. Dans la photo ci-dessous, par exemple, les cormorans ne font pas fonction d’échelle. Ils contribuent à renforcer le contraste « mouvement / immobile ». En effet, avec ou sans eux on se figure assez bien la taille des rochers.

l'échelle en photographie

Enfin c’est ce que l’on pense. Dans la photo ci-dessous, la taille des rochers n’est pas si facile à lire. Cela vient aussi du traitement.   Une pose plus longue a donné un côté plus abstrait à l’image. Une échelle aurait sans doute diminué l’intérêt de l’image dans ce cas.

mouvement mer et échelle en photographie

Permettre une seconde lecture

Dans cette image de montagne, on peut  aussi avoir l’impression qu’une échelle n’est pas nécessaire. Une montagne, c’est une montagne non ? Pourtant observez l’effet créé par l’ l’échelle en photographie , dans la photo suivante.

l'échelle en photographie

Un couple sert d’échelle et donne une impression d’immensité à l’image, plus forte que dans la photo précédente. Ici l’échelle a été presque cachée dans le coin extrême de la photo. Ainsi on ne les découvre qu’après une première lecture rapide de l’image. Après avoir vu l’échelle, le cerveau regarde de nouveau le paysage pour apprécier la taille de la montagne avec ces nouveaux éléments. C’est ce que l’on appelle la lecture rétro-active. 

l'échelle en photographie - lecture rétro active

L’échelle en photographie de paysage permet donc de retenir le spectateur plus longtemps dans l’image en le forçant à lire la photo de nouveau, une fois découvert l’élément qui lui permet d’apprécier véritablement la taille des choses. Pour que cette lecture rétro-active se mette en place, il faut que l’échelle soit petite et presque cachée.

Ambiguïté du paysage

Estimer la taille des différents éléments de la photo ci-dessous est bien plus compliqué. En l’absence d’éléments connus, géométriques ou vivants, impossible de se faire une idée. Le paysage devient alors plus abstrait. La photo est moins informative, mais cela n’est pas forcément gênant. Sauf si vous souhaitez représenter la grandeur, l’immensité du lieux.

absence d'échelle en photographie

Où faut il placer l’échelle en photographie ?

Voilà une curieuse question n’est ce pas ? Et pourtant le choix de la place de l’échelle est essentiel. Si vous souhaitez créer un effet de retardement qui obligera à faire une seconde lecture de l’image, cachez le plus possible ce qui va vous servir d’échelle. Notamment si vous prévoyez de faire un grand tirage de votre photo.

L’échelle ne doit pas non plus « manger » le reste de la photo. Là encore si vous utilisez humain ou être vivant, alors évitez une taille trop importante. Pas de personne regardant l’objectif, rien qui donne trop d’importance à l’échelle en somme.

Sans échelle, l’imagination prend le relais

Pour finir voici une image d’Ernst Haas qui en dit plus long que n’importe quel article sur l’échelle, mais n’est pas génie photographique qui veut.

C’est un fait bien connu des photographes aériens : sans échelle, la photo peut vite devenir abstraite. Nombreux sont les photographes à avoir exploité cette incapacité de notre cerveau à se figurer certaines formes et couleurs sans les repères apportés par une échelle. Enlevez toute échelle et vous voilà partis pour la photo abstraite. Tout peut être matière à plonger vos lecteurs dans des univers fantastiques.

Un  exemple célèbre est la photo de Ernst Haas qui illustre la formation de la terre et des volcans dans son livre « La Création ». Il s’agit en fait d’une coquille d’ormeau

 

© Ernst Haas - La création

© Ernst Haas – La création – http://ernst-haas.com/homepage/

Conclusion

Indispensable souvent en photo de reportage et documentaire, l’échelle en photographie permet de se faire une idée des éléments qui composent l’image. En photo de paysage, cela dépend des cas. Elle peut aussi servir à apporter une impression de grandeur, de profondeur et permettre une lecture rétro-active de votre photo. L’absence d’échelle offre un terrain de jeu à l’imaginaire et à l’abstrait. Il peut aussi permettre de dérouter le spectateur lorsque l’on en joue comme le fait le photographe Japonais Shoji Ueda.

Cet article vous a plu ? Merci de le partager sur vos réseaux sociaux. Vous pouvez aussi inviter des amis à regarder le blog, à s’abonner. C’est gratuit et ça le restera, mais nous avons besoin de nombreuses visites pour exister.

Abonnez vous à ce blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir un message lorsqu'un nouvel article est publié

Rejoignez les 1 902 autres abonnés

Philippe Body

Photographe de voyage professionnel, blogueur, directeur de Avec Un Photographe

Photographe de voyage professionnel, spécialisé sur l’Asie, Philippe Body je parcours le monde depuis l’âge de 22 ans,réalisant reportages et livres et guides de voyage. Mon travail photographique est diffusé par les agences photo Hemis.fr, Gamma-Rapho et Getty Images entre autres ainsi que sur ma photothèque pro : www.phlippebody.com

En 2011, je créé le site www.avecunphotographe.fr puis la société AVEC UN PHOTOGRAPHE pour proposer des stages photo axés sur la composition et la créativité. J’organise aussi des voyages photo en Asie. Le blog avec un  photographe est lancé en 2015. Depuis le site s’est ouvert à d’autres photographes pros de talent. … en savoir plus

Aliquam ut at fringilla vulputate, Nullam dictum Donec quis Sed id

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés

%d blogueurs aiment cette page :