La mise au point consiste à régler correctement la distance sur son objectif en fonction de mise au pointl’éloignement du sujet afin d’assurer la netteté de l’image

Mise au Point Manuelle (MF) ou Automatique (AF)

Tous les appareils modernes disposent désormais de la mise au point automatique appelée Autofocus ou AF. La mise au point manuelle reste possible sur la plupart des objectifs et appareils photos, même si les bagues de mise au point n’ont bien souvent plus la fermeté nécessaire

Certains modèles d’appareils hybrides rendent de nouveau possible la mise au point manuelle grâce à des aides visuelles appelées focus peaking qui remplacent la bonne vieille couronne de micro-prisme et le stigomètre des anciens boitiers

Le bouton permettant de passer en mode de mise au point manuelle ou AF se trouve sur le côté de l’objectif et / ou sur le boitier lui-même

Autofocus Passif ou Actif

Il y a 2 grands systèmes AF : l’autofocus Actif ou Passif qui fonctionnent de manière totalement différente

Autofocus Actif

Dans ce système l’appareil ou le flash envoie un rayon infrarouge ou ultrason parfois vers le sujet et mesure le temps que celui-ci met à revenir. Il déduit ensuite la distance appareil / sujet. Le gros avantage du système AF actif est qu’il peut faire la mise au point dans des conditions de lumière très défavorables. Les défauts principaux du système d’AF actif est la distance limite du sujet (moins de 10 m en général) et l’impossibilité de faire la mise au point sur des sujets en mouvement

Si vous avez sélectionné sur votre boitier l’option « Assistance AF Infrarouge (IR), votre boitier pourra  utiliser les Flashs Canon et/ou Nikon pour réaliser une MAP avec ce système d’AF actif (en très faible lumière par exemple)

Autofocus Passif

La Mise au Point Automatique par système passif est la plus répandue et utilise 2 technologies différentes : par détection de phase ou de contraste

Détection de contraste

Utilisée exclusivement sur les compacts, bridges, anciens reflex et en mode visée directe (Live View), le mode Détection de contraste part du principe qu’une image nette est plus contrastée. L’appareil fait donc bouger les blocs optiques de l’objectif jusqu’à ce qu’il obtienne une image la plus contrastée possible. On dit que l’objectif balaie l’image ou qu’il chasse.

Dans la pratique on aura toujours intérêt à viser un endroit contrasté et surtout pas une surface de couleur unie (sans contraste). L’un des avantages de ce système est que la Mise au Point peut se faire sur tout le champ  et qu’il est très précis. C’est sans doute le meilleur système pour la Mise au Point Ponctuelle (AF-S / One Shot)  et il permet de travailler encore en lumière relativement faible

Détection de phase

Présente sur les boitiers les plus récents, l’Autofocus à détection de phase ou à contraste de phase se base aussi sur la lumière réfléchie, mais utilise des capteurs dans le boitier pour diviser l’image en 2 comme dans les anciens systèmes télémétriques. Le système est assez compliqué – mais pour les passionnés d’optique et de technique, vous trouverez plein d’explications détaillées dans cet excellent article

L’avantage de ce système est sa performance et sa rapidité sur les sujets en mouvement (AF-C / AI-Servo), par contre ses performances baissent en faible lumière. Enfin, le système AF à détection de phase ne s’utilise que sur une partie du champ

mise au point

Partie active où s’opère la MAP

Les collimateurs

Ce sont les petits carrés ou points qui apparaissent dans le viseur et que vous pouvez sélectionner à l’aide de votre molette ou de votre Pad arrière

Leur nombre varie de 9 à + de 50 sur certains modèles. Plus vous affichez de collimateurs et plus vous aurez de choix où faire la mise au point mais vous aurez aussi plus de « sauts » à faire pour déplacer les collimateurs. En mode AF-C / AI-Servo lorsque vous sélectionnez un mode de zone AF dynamique, l’appareil s’aide des collimateurs autour de celui qui est sélectionné pour « suivre » le sujet et s’avère donc plus précis s’il y en a plus.

nombre de collimateurs

Lorsqu’un collimateur est sélectionné, il apparait en rouge généralement t vous indique où va se faire la mise au point. Chez Canon à l’origine (et Fuji, Nikon aujourd’hui) les boitiers haut de gamme permettent de grouper les collimateurs. Leur déplacement est ainsi beaucoup plus rapide et permet à l’appareil de repérer le sujet plus facilement. Utile par exemple pour un sujet au déplacement aléatoire et assez petit

Nikon-Autofocus-Area-Modes-960x371

Rotation des collimateurs

Enfin, sur certains appareils, on peut programmer les collimateurs pour faire une « boucle » ainsi on n’est pas obligé de revenir en arrière une fois que le collimateur est tout à droite ou à gauche. Chez Canon, vous trouverez ce réglage dans les  « Fonctions personnalisée » >  Sél. Coll. AF Manuel > s’arrête au bord du cadre AF ou Continu … choisir « Continu »

rotation du point AF

Il existe 3 types de collimateurs

  • en ligne (les moins chers et les moins efficaces)
  • en croix (au nombre de 1 seulement sur les boitiers d’entrée de gamme et plus de 15 sur les boitiers pros)
  • en étoile (boitiers experts et pros)
  • dans tous les cas et quel que soit votre boitier, le collimateur central est toujours le meilleur

Autres facteurs influençant la mise au point autofocus

Lumière disponible

On l’a vu, les performances de l’autofocus à détection de phase baissent lorsque la lumière est faible. D’où l’intérêt des optiques à grande ouverture, comme nous allons le voir un peu après.  Dans la pratique, à part utiliser un flash pour bénéficier de l’assistance AF par infrarouge (autofocus actif) on ne peut en général pas changer grand chose à la lumière ambiante …

Voici cependant 2 petites astuces utilisées par les photographes dans les situations difficiles :

  1. Activez l’assistance AF de votre appareil (une petite lampe s’allume et éclaire l’endroit visé)
  2. Si votre appareil n’a pas cette option > Utilisez votre téléphone / une torche pour éclairer la scène que vous souhaitez prendre en photo, faites le point, débrayez l’AF et faites votre série de photos
  3. Enfin si le sujet est trop loin de mon appareil pour que l’assistance AF fonctionne, voici ce que je fais > je place mon téléphone à côté du sujet, et désactive le mode veille … je reviens à mon appareil fait la mise au point en AF, débraye et passe en mode MAP manuelle … retire mon téléphone et fait la photo … Bon c’est plus simple avec un assistant, c’est vrai

_DSF4299

Ouverture de l’objectif

L’AF de certains appareils commencent à montrer des signes de faiblesse dès F5,6. C’est une des raisons pour lesquelles les multiplicateurs de focale ne fonctionnent qu’avec des objectifs à grande ouverture.

Si vous travaillez souvent en faible lumière (photo de concerts, spectacles, etc) une focale fixe plus lumineuse qu’un zoom vous rendra de très grands services

Quelques petits réglages AF

voici quelques petits réglages lés à l »Autofocus

Suivi de mise au point

Imaginons que vous suiviez la course d’un cerf dans la forêt de Chambord : vous êtes en mode AF-C / AI-Servo et votre appareil a verrouillé la MAP sur le sujet. Tout va bien, mais soudain, il y a un arbre entre vous et le cerf … que va faire votre appareil ? Lâcher le cerf pour se concentrer sur l’arbre … qui est plus proche ? Eh bien non, heureusement pour les photographes, une disposition appelée Suivi de Mise au point ou AF Lock-On autorise suivi du sujet principal malgré un obstacle temporaire  … ouf votre AF va rester sur le cerf !

suivi Mise au Point

Cette option est paramétrable sur certains boitiers (le temps de décrochage plus ou moins long).

AF-Lock-On

Éclairage des collimateurs

La plupart des appareils illuminent les collimateurs en fonction de l’éclairage ambiant

Eclairage du point AF

Mise au Point Manuelle (MF)

De plus en plus rarement utilisée, elle reste possible sur la plupart des boitiers. On sélectionne cette fonction sur l’objectif et/ou sur le boitier

sélecteur mise au point manuelle autofocus

Une fois le mode MF activé, il suffit de tourner la bague de MAP de l’objectif.

Dans quels cas passer en mode de MAP manuelle

Lorsqu’il y a un obstacle entre vous et le sujet, comme une vitre ou un grillage, des gouttes d’eau, etc

mise au point manuelle

Retouche du Point Manuelle

Une fonction avancée présente sur les objectif moyens et hauts de gamme qui permet de travailler en Mode AF tout en pouvant bouger la bague de MAP (qui est bloquée sur les objectifs premier prix)

Cette fonction permet par exemple  de faire la MAP sur une personne ayant des lunettes (l’AF « bute » sur les lunettes) et de décaler légèrement le point pour que celui-ci se fasse sur les yeux

Focus Peaking ou aide à la mise au point

C’est une aide à la mise au point – comme les anciens stigomètres et microprismes. Apparue avec les appareils hybrides à viseur électronique, cette  fonction ajoute un liseré en surbrillance par exemple autour du sujet lorsque la MAP est bonne. Une autre aide est le zoom qui permet d’afficher dans le viseur un agrandissement à 100%

Zoom et visée directe

sur les reflex, on peut utiliser une fonction similaire avec la visée directe (Live View) en utilisant le zoom (icône loupe) pour agrandir l’image affiché et faire une MAP manuelle

Cet article vous a plu ? Aidez ce blog en le partageant et en vous abonnant ainsi vous serez sûr de ne pas rater d’articles – et pour ceux que cela intéresse, ces notions d’Autofocus sont abordées dans nos  stages Perfectionnement et Initiation à la Photographie

Shares

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés

%d blogueurs aiment cette page :