meilleur appareil photo animalièreQuel est le meilleur appareil photo animalière et de sport en 2023 ?  Bien des choses ont changé depuis 3 ans – date de mon dernier article sur le sujet. Et pour commencer, les hybrides ont pris le dessus sur les reflex. Ce guide et comparatif vous aidera à vous y retrouver parmi les très nombreux modèles proposés et à choisir le meilleur compromis selon votre budget, car ce type de boitier fait partie des plus chers sur le marché.

Quel est le meilleur appareil photo animalière et de sport en 2023 ?

Comme pour notre guide sur les appareils pour la photo de paysage, il n’existe pas de réponse simple. En effet, la photo animalière et de sport est une spécialité qui demande des performances élevées. Les meilleurs boitiers dans ce domaine sont donc spécialisés et moins polyvalents que d’autres. Or, vous ne faites peut-être pas que de la photo animalière ou de sport, mais aimez aussi faire des images de nature et de paysage. Il y a également la question du budget déterminante dans cette catégorie d’appareils photo. Bref, le meilleur appareil photo animalière et de sport c’est d’abord celui qui correspond à votre pratique et votre budget.

Les spécificités de la photo animalière et de Sport

Les boitiers dits « Pros » sont ultra-spécialisés et moins polyvalents que d’autres modèles. Si vous ne faites pas que de l’animalier, ils ne sont pas conseillés sauf si vous n’avez aucun problème de budget …

Les boitiers hybrides

  • Les hybrides ont pris le pouvoir et sont désormais ultra-rapides avec des performances supérieures (cadence rafale / stabilisation / montée en ISO) aux meilleurs reflex. Sony, Nikon, Canon, Olympus et Fujifilm proposent désormais des boitiers avec un autofocus et un suivi du sujet très performant. Le prix par contre n’est pas beaucoup en retrait par rapport aux reflex de même catégorie. En photo de sport, les boitiers hybrides de dernière génération ont supplanté les boitiers reflex grâce à une gestion du bruit, des cadences rafales et de transmission supérieures.

Les boitiers réflex haut de gamme

Boitiers dits « pros » et « semi-pros »  dans cette catégorie sont toujours très bien adaptés à ces 2 pratiques, mais les hybrides leur ont donné un bon coup de vieux. Les reflex sont aujourd’hui plutôt à conseiller en occasion dans ce domaine ou pour les allergiques aux viseurs électroniques. Le choix proposé dans le tableau ci-dessous privilégie la performance de l’autofocus ainsi que la réactivité. La disponibilité à l’allumage est un point fort des reflex. Leur cadence de prise de vue en rafale est en baisse par rapport aux hybrides.

Les critères pour choisir meilleur appareil photo animalière en 2023Nikon Z9 meilleur appareil photo animalière

L’Autofocus

C’est LE critère clé : l’AF doit être rapide et très réactif. L’appareil doit aussi proposer des modes de zones AF adaptés à la photo animalière (AF sélectif, par groupe, par zone, sensibilité du suivi, détection des personnes, animaux, de l’œil, etc.). Ces modes de zones AF doivent pouvoir être sélectionnés très rapidement sans que vous ayez à quitter l’œil du viseur. Attention, la maitrise de ces différents modes de zone AF est complexe et difficile.

Le format du capteur – 24×36 – APS-C – 4:3

Dans un récent article, nous avons parlé des avantages et inconvénients des différents types de capteur. La plupart des boitiers pros sont en version plein capteur. Mais pour la photo animalière ou de sport, le full frame ne se justifie pas particulièrement. La réactivité est souvent plus importante dans ce type d’image. De nombreux boitiers pros limitent d’ailleurs le nombre de pixels et donc le poids du fichier pour favoriser la cadence rafale. En photo professionnelle de sport et d’actualité par exemple, la rapidité de transmission est très importante et là aussi mieux vaut des fichiers de taille raisonnable. Privilégiez des boitiers qui permettent de passer du format 24×36 à l’APS-C.

Un boitier APS-C ou 4:3 permettra d’utiliser des objectifs plus courts, plus légers et donc moins chers. Par exemple un zoom 70/200 MM pour capteur 24×36 sera équivalent à un 100/300 MM en APS-C grâce au crop factor. C’est donc une solution très intéressante si vous avez un petit budget. Les boitiers 4:3 pour la photo animalière – s’ils sont peu nombreux – sont les seuls à autoriser l’emploi d’une longue focale qui reste malgré tout légère. Un atout si vous avez mal au dos ou voyagez beaucoup.

Certains boitiers hybrides ou reflex – comme le Nikon D850 – proposent d’ailleurs un passage au format APS-C afin de profiter du coefficient multiplicateur, ce qui revient à recadrer l’image. Avec des appareils de 36 à 50 MP, c’est évidemment tout à fait possible sans perte de qualité.

fuji x-H2 sUne bonne idée pour un second boitier

Un second boitier APS-C en complément d’un plein capteur dans la même marque est aussi une très bonne idée en photo animalière. Avec le coefficient multiplicateur, on bénéficie d’un téléobjectif plus puissant et de même qualité. Bien supérieur à ce que donnerait l’utilisation d’un téléconvertisseur X 1,4 par exemple tout en conservant l’ouverture maximale. Quand on se demande, quel boitier choisir pour la photo animalière le budget compte aussi. Un Réflex ou un hybride APS-C peuvent parfaitement convenir, et ceci  à un coût nettement plus économique.

Quel nombre de pixels ?

A la différence des photographes de nature et paysage, les amateurs de photo animalière ou de sport privilégient souvent les appareils dotés de capteurs de définition plus modeste. C’est le cas de la plupart des boitiers pros. Une résolution de 20 ou 24 MP est d’ailleurs bien suffisante et permet de mieux gérer la sensibilité ISO. Un grand nombre de pixels ralentit aussi la cadence en mode rafale. Moins de pixels, c’est aussi la garantie de photosites plus gros et d’une meilleure gestion du bruit. Si vous pensez que les pixels sont absolument un critère de qualité, mais sans trop savoir pourquoi, lisez mon article sur la définition et la résolution. Cela devrait vous intéresser. Pour une utilisation  « normale » 20 à 24 MP sont très largement suffisants.

Quelle cadence en mode rafale ?

Dans un article sur les modes d’entrainement, nous avons parlé de ce point technique. Dans les critères pour déterminer quel est le meilleur appareil photo animalière la cadence est importante. Elle doit être d’au moins 7 à 10 images par seconde. Beaucoup de boitiers proposent des cadences bien plus élevées (30 /40 im./sec. et plus) ce qui est très utile avec certains animaux et dans certains sports. La mémoire tampon du boitier est un critère particulièrement important et rarement regardé. La mémoire tampon ou buffer est l’espace de stockage interne de l’appareil dans lequel il enregistre les images. Une fois plein, les photos sont transférées vers la carte mémoire dont le choix est très important également.

Des cartes mémoires spéciales pour le meilleur appareil photo animalière

Attention, il faut des cartes mémoires de haut niveau pour suivre les hautes cadences, surtout si vous prenez vos images au format RAW.  Les boitiers pros ont adopté le nouveau standard de cartes appelées CFexpress. Ce format succède au CFast et atteint des vitesses de transfert de 1 à 4 GO / seconde selon la norme. Le prix est à la hauteur des performances. Vérifiez que le boitier choisi permet l’utilisation de ces cartes. A défaut, les cartes mémoire UHS-II, disponibles sur les boitiers APS-C et Micro 4:3 permettent des taux de transfert de 300 (écriture) à 600 Mo / seconde (lecture) et sont un choix minimum.

olympus OM-1Sensibilité ISO

Un autre point clé. Que ce soit en photo animalière ou sportive, on manque très souvent de lumière. Une montée en haute sensibilité ISO est un atout très précieux. Il vaut mieux moins de pixels pour une bonne gestion du bruit en haute sensibilité ISO car lorsque les photosites sont trop serrés sur le capteur, ils génèrent plus de bruit ISO. Donc une résolution de 20 / 24 MP est suffisante la plupart du temps et garantit une bonne gestion du bruit numérique. Pensez aussi aux solutions logicielles avec notamment ceux qui sont spécialisés dans le traitement du bruit. Lisez cet article sur le débruiteur de DxO PureRaw qui fait merveille.

La tropicalisation et la solidité

C’est un point important dans ce type de pratique photo où le matériel est soumis à des conditions de travail difficiles et intensives. Ce que l’on entend par tropicalisation regroupe 2 points différents :

  • l’utilisation de joint caoutchouc ou silicones pour éviter l’intrusion d’eau, de poussières, etc.,
  • l’usinage des pièces qui s’assemblent parfaitement et ne laissent rien passer.

Malheureusement, les fabricants (à l’exception d’Olympus) ne donnent pas de précisions et n’utilisent pas la norme IP en vigueur. Alors que celle-ci est mentionnée sur de petits compacts étanches. En clair, rien n’est garanti lorsque l’on parle de tropicalisation. Enfin, notez qu’il faut aussi que les optiques soient tropicalisées car elles aussi souffrent de l’humidité et de la poussière. Lisez cet article si vous souhaitez en savoir plus sur la tropicalisation.

La stabilisation

Encore un point très important. La stabilisation permet de gagner jusqu’à 3 ou 4 ou 7 vitesses (si l’on en croit la publicité en tout cas) et offre un confort de visée inégalée (l’image ne tremble pas). L’intérêt est évident, avec une bonne stabilisation, vous pouvez éviter de monter trop la sensibilité ISO.  A l’exception de Pentax, la plupart des reflex ne sont pas stabilisés. Ce sont les objectifs qui le sont. Du côté des hybrides, ce sont en général les boitiers qui sont stabilisés et parfois aussi les optiques.

meilleur appareil photo animalière - objectif sony 300-f/2.8La gamme optique

Un boitier pour la photo animalière, c’est bien. Avec des objectifs adaptés, c’est mieux. Ainsi, Fujifilm, malgré les bonnes performances du XT5 ou du X-H2s par exemple ne propose pas vraiment grand choix en termes d’optiques adaptées. Canon et Nikon sont maitres en ce domaine, mais aussi Sony qui propose aujourd’hui de bons objectifs et n’a pas fini sa montée en puissance. Il équipe d’ailleurs de plus en plus de photographes de sport. Les autres marques sont loin derrière.

Conclusion : les points à vérifier avant d’acheter :

  • Réactivité de l’autofocus,
  • présence de modes autofocus variés et adaptés,
  • modes de suivi des personnes, animaux, yeux, etc.,
  • mode de déclenchement silencieux,
  • tropicalisation (très important),
  • cadence des modes rafales,
  • capacité du buffer,
  • travail en haute sensibilité ISO,
  • stabilisation.

Alors quel est meilleur appareil photo animalière et de sport en 2023 ?

Le meilleur appareil photo animalière et de sport en 2023

Réunis dans ce tableau, voici une sélection d’excellents boitiers. Il y en a pour tous les budgets.

  • Quelques explications sur cette liste : j’ai tenu à mettre des appareils couvrant une gamme de prix assez large. Dans chaque marque, je n’ai sélectionné que les appareils présentant un intérêt pour la photo animalière et de sport. Il y a donc des absents.

Meilleur appareil pour la photo animalière et de sport - 2023
Hybrides Capteurs 24x36Capteur / ISO Max / PrixFormat de carte / Tropicalisation / StabilisationAvantagesInconvénients
Canon R324,1 MP Empilé - 102 400 (extensible 204 800) / Aux alentours de 6400€Carte Cf Express et SD UHS II / Oui / OuiCapteur excellent – AF rapide et précis - Suivi AF exceptionnel - Tropicalisation extrême - Stabilisation - Cadence rafalePoids - Prix - Complexité des modes AF - menus complexes
Canon R545 MP - 51 200 (extensible 102 400) / Aux alentours de 4500€Carte Cf Express et SD UHS II / Oui / OuiTrès bon capteur – AF rapide et précis - Suivi AF - Tropicalisation - Stabilisation - Cadence rafale correctePoids - Prix - Complexité des modes AF Dynamique un peu en retrait - menus complexes
Nikon Z945,7 MP - 25 600 (extensible 102 400) / Aux alentours de 6000€2 X Cartes CFexpress ou XQD / Oui / OuiExcellent capteur – AF rapide - Suivi AF exceptionnel - Stabilisation - Cadence rafale très élevéeMontée en ISO en retrait - Dynamique -Poids - Prix - menus complexes
Nikon Z7 II45,7 MP - 25 600 (extensible 51 200) / Aux alentours de 3500€1 Cartes CFexpress et 1 carte SD UHS II / Oui / OuiExcellent capteur – AF rapide - Stabilisation - Cadence rafale élevéeMontée en ISO en retrait - Dynamique - Suivi AF perfectible - menus complexes
Nikon Z6 II24,5 MP - 51 200 / Aux alentours de 2400€1 Cartes CFexpress et 1 carte SD UHS II / Oui / OuiTrès bon capteur – AF rapide - Bonne montée en ISO - Stabilisation -Suivi AF perfectible - menus complexes
Sony A9 II28,2 MP - 204 800 / Aux alentours de 5000€2 X SD UHS II / Oui / OuiCapteur excellent – Montée en ISO – AF rapide et précis - Stabilisation - Cadence rafale - PoidsGamme optique encore un peu limitée - Boitier bientôt remplacé - Prix
Sony A7 IV33 MP - 102 400 (extensible 204 800) / Aux alentours de 2800€1 Cartes CFexpress + 2 X SD UHS II (2 emplacements dont 1 bi-format) / Oui / OuiTrès bon capteur – Montée en ISO – AF rapide et précis - StabilisationGamme optique encore un peu limitée - Cadence rafale limitée (10 im/sec.) - Temps de réactivité parfois
Sony A7 III24 MP - 51 200 (extensible 204 800) / Aux alentours de 2000€2 cartes SD UHS II / Oui / OuiTrès bon capteur – Montée en ISO – AF rapide et précis - StabilisationGamme optique encore un peu limitée - Cadence rafale limitée (10 im/sec.) - Boitier un peu daté
Lumix S5 II24,2 MP - 51 200 (extensible 204 800) / Aux alentours de 2000€2 cartes SD UHS II et III / Oui / OuiTrès bon capteur – Montée en ISO – AF rapide et précis - Cadence rafale - Stabilisation - PolyvalentGamme optique un peu limitée - Réactivité AF en retrait - Buffer et pas de cartes CF
Hybrides Capteurs APS-C et 4:3Capteur / ISO Max / PrixFormat de carte / Tropicalisation / StabilisationAvantagesInconvénients
Canon R732,5 MP - 32 000 (extensible 51 200) / Aux alentours de 1600€2 X SD UHS II / Oui / OuiTrès bon capteur – AF rapide - Suivi AF - Stabilisation - Cadence rafale correcte - Poids - PrixMontée en ISO - Tropicalisation un peu juste - menus complexes
Fujifilm X-H2s26,1 MP - 12 800 (extensible 51 200) / Aux alentours de 2500€1 Cartes CFexpress + 1 carte SD UHS II / Oui / OuiTrès bon capteur – AF rapide - Suivi AF - Stabilisation - Cadence rafale - PoidsMontée en ISO un peu juste - Gamme optique limitée
Fujifilm X-T540,2 MP - 12 800 (extensible 51 200) / Aux alentours de 2000€2 cartes SD UHS II / Oui / OuiTrès bon capteur – AF rapide - Suivi AF - Stabilisation - Cadence rafale - Poids - PrixMontée en ISO un peu juste - Gamme optique limitée - suivi AF en défaut parfois
OM System OM-120,4 MP - 25 600 (extensible 102 400) / Aux alentours de 2200€2 cartes SD UHS II ou SDXC / Oui / OuiBon capteur – AF rapide - Suivi AF - Stabilisation - Cadence rafale - Poids - PrixMontée en ISO un peu juste - Gamme optique limitée - Démarrage lent - Dynamique faible
OM System OM-520,4 MP - 25 600 ISO - autour de 1700€Carte SD UHS II / Oui / OuiModes rafales surpuissants - Tropicalisation poussée - Stabilisation - AF rapide - Rapport qualité prix - PoidsMontée en ISO moyenne - AF moins bon que sur le M1X - Dynamique
Reflexs Capteurs 24x36Capteur / ISO Max / PrixFormat de carte / Tropicalisation / StabilisationAvantagesInconvénients
Nikon D78024,5 MP / 51 200 = extension possible / moins de 2500€SD UHS II / Oui / NonToujours en haut de l'affiche - Très polyvalent - Très bon capteur – Montée en ISO - AF réactifCadence rafale un peu juste (7 im/sec.) - Pas de stabilsation
Nikon D85045,7 MP / 25600 extension possible / Plus de 3000€SD UHS II et XQD / Oui / NonExcellent capteur – - AF réactif - Cadence rafale (9 im/sec.) - Mode silencieux en Live-view - Possibilité de croper l'image pour étendre la plage focaleUn boitier vieillissant mais qui tient la route. Montée en ISO un peu moins bonne - Prix
Nikon D620,8 MP / 3 280 000 ISO / plus de 7500€Cartes CF et XQD / Oui / NonExcellent capteur – AF Ultra rapide – Polyvalent – ISO record - Cadence rafale - Tropicalisation pousséePrix – Poids et encombrement
CANON 5D Mark IV30 MP - 102 000 ISO / 3000€Cartes CF simple et SD UHS II / Oui / NonExcellent capteur - AF réactif – Bonne montée en ISO -Modes zones AF complexes - Cadence rafale trop juste - Poids - Boitier vieillissant
Canon 1D MarkIII20,1 MP - 102 400 (extensible 819 400) / Plus de 7000€2 X Cartes CF Express / Oui / OuiLe dernier boitier pro reflex de Canon - AF ultra rapide et réactif - Nombreux modes de zone AF - Sensibilité ISO - Cadence - tropicalisation - StabilisationPrix – Poids et encombrement

Quel est le meilleur de ce tableau ?

Je me garderai bien de répondre à cette question, car il y a de nombreux critères. Mais voici quelques pistes pour vous aider à trouver quel boitier choisir pour la photo animalière et de sport :

Chez Canon

  • Le Canon R3 est le boitier type pour ce genre de photo pour ceux qui n’ont pas de souci de budget et les capacités de dompter la bête,
  • Le Canon R5 est nettement plus polyvalent que son grand frère et sera aussi à l’aise avec le paysage et d’autres genres photographiques,
  • Le Canon R7 au format APS-C est la bonne affaire du moment en premier ou second boitier. Excellent et pas trop cher

Chez Nikon

  • Le Nikon Z9 est l’équivalent du Canon R3, pro jusqu’au bout des ongles, lourd et cher, mais terriblement efficace.
  • Le Nikon Z7 II est excellent et plus polyvalent que le grand frère et le Nikon Z6 II dont le prix a baissépour ceux qui n’ont pas le budget

Les autres marques

Sony et Fujifilm notamment font d’excellents boitiers, mais avec une gamme optique plus limitée que celle de Canon et Nikon. Regardez bien les optiques disponibles avant de faire votre choix.

  • Sony A9 II cher, mais excellent – la référence pour beaucoup.
  • Fujifilm X-H2s le nouveau vaisseau amiral de FUJI et son capteur empilé est un excellent boitier à un prix raisonnable. APS-C
  • Fujifilm X-T5 est moins cher et moins orienté vidéo, mais possède le même AF – mais sans le capteur empilé – un choix budget. APS-C
  • Olympus OM system OM-1 – un boitier aux performances Pro avec 1 capteur 4:3
  • Olympus OM System OM-5 – très bon choix et un super rapport qualité prix. Format 4:3

Du côté de l’occasion

Vu le prix des appareils dédiés à la photo animalière et de sport, il est très intéressant de se tourner vers le marché de l’occasion si votre budget est limité et notamment vers les reflex qui ont pas mal décoté.

  • Le Nikon D500 – pour 1000€ ou moins, un excellent reflex APS-C – le suivi AF tient la route tout en étant assez simple à maitriser,
  • le Nikon D750 – aux alentours de 1000€ voire moins – léger, avec un AF de qualité – capteur 24X36 – bonne montée en ISO,
  • le Nikon D6 ou D5 – les anciens boitiers pro réflex de Nikon ont tout pour le job : réactifs, bonne montée en ISO, solides et tropicalisés. Aux alentours de 4000€ pour le premier et 2500€ pour le second,
  • le Canon EOS 1D X Mark III ou II – les anciens boitiers pro réflex de Canon sont super équipés : réactifs, bonne montée en ISO, solides et tropicalisés. Aux alentours de 4000€ et 2500€ respectivement
  • le Canon EOS 5D Mark III – Un appareil vieillissant, mais complet, avec un excellent capteur et une bonne montée en ISO, solide et tropicalisé. Moins de 1000€

Du côté des hybrides

  • Sony compact hybride Alpha 9 : pour 2500€ minimum, vous aurez l’ancien boitier pro de Sony, une référence dans ce domaine, avec un choix d’optiques qui commence à s’étoffer,
  • Olympus E-M1X : l’ancien boitier pro d’Olympus est rare en occasion, mais reste une très bonne affaire notamment pour sa compacité, sa tropicalisation poussée et sa stabilisation. AF rapide, au et rafales élevées, mais sa montée en ISO un peu moins bonne.

Conclusion

Quel est le meilleur appareil photo animalière ou sport en 2023 ?

Si vous ne faites que ce genre de photo et n’avez aucun problème de budget le Canon R3,  le Nikon Z9 et le Sony A9 II sont parfaits pour l’exercice.

Pour un budget moins violent et des boitiers plus polyvalents qui seront à l’aise en photo de nature ou de voyage,  le Canon R5, le Nikon Z6 II, le Sony A7 IV, le Fujifilm X-T5 feront merveille.

Pour un budget plus limité : le Canon R7 au format APS-C est parfait suivi de l’Olympus OM-D E M1 Mark III

Un tout petit budget : allez vers l’occasion

Si vous ne faites pas que ce genre de photo et souhaitez un appareil plus polyvalent. Sans problème de budget, le Nikon D5 et le D500 devraient vous ravir. Le Canon 5D MARK IV ou le 7D aussi.

Voilà j’espère que ce guide vous a plu et vous a aidé à vous décider.  Si vous avez aimé, partagez-le et likez-le, cela m’aidera à trouver de nouveaux abonnés et à continuer le blog. Je compte sur vous.

Note > cet article possède des liens d’affiliation repérables à leur caractère gras. Si vous cliquez sur le lien et achetez le produit présenté, nous touchons une commission de 5%. Ce n’est pas ce qui va nous rendre riche, mais ça évite la publicité et ça peut aider un peu. Pour vous, bien sûr aucune différence, vous payez le même prix.

Aidez ce blog gratuitement

Si vous estimez que ce blog vous a aidé sans votre pratique, alors vous pouvez nous aider : ENTREZ NOTRE CODE CRÉATEUR : PBODY - au moment de vos achats chez nos partenaires (Miss Numérique et Digit-photo). Pour vous cela ne changera rien, mais cela nous permet de toucher une petite commission sur les ventes ainsi réalisées et d'éviter la publicité.

[jetpack_subscription_form title="Abonnez vous à ce blog" subscribe_text="Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir un message lorsqu'un nouvel article est publié" subscribe_button="Abonnez-vous" show_subscribers_total="1"]
Philippe Body, votre photographe formateur

Philippe Body, votre photographe formateur

Philippe photographe de voyage professionnel a deux passions : la photographie et le voyage.  Après  … lire plus

plus ...

plusieurs séjours en Afrique, il se rend en Asie et c’est l’éblouissement. A la fin des années 80, il réalise ses premiers reportages en Inde, dont un sujet sur l’inaccessible ethnie Muria dans la province reculée du Chattisgarh et le gigantesque projet de barrage Narmada. Plusieurs publications s’ensuivent et ses premiers reportages sont diffusés par l’agence VU. En 1990, il est l’un des premiers photographes à revenir au Vietnam qui sort enfin de son isolement. Cinq ans plus tard, il entre à l’agence Hoa Qui, spécialisée dans la photo de voyage avant de rejoindre en 2007 la prestigieuse agence Hemis.fr. En 2010, il créé le site “www.avecunphotographe.fr” pour proposer ses propres stages et ceux de quelques photographes de grande qualité. Aujourd’hui son travail est diffusé par les agences Hemis.fr – Getty et AGE fotostock ainsi que sur son propre site professionnel www.philippebody.com

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés