Dans ce comparatif 70/300 VS 55/200 mm, nous allons voir les différences entre l’ancien zoom milieu de gamme de Fuji (le 55/200 mm) et le nouvel objectif (le 70/300 VS) sorti en 2021 qui a connu pas mal de soucis  70/300  mm fuji XFd’approvisionnement. J’ai eu la chance d’en avoir un assez rapidement et cela fait maintenant plus de 6 mois que je l’utilise. C’est donc un test terrain tout autant qu’un test d’objectif.

Comparatif 70/300 VS 55/200 mm

Tout d’abord, rappelons que ces 2 zooms sont destinés à des boitiers hybrides système Fuji XF. Ils composent ce que l’on pourrait appeler le milieu de gamme. L’entrée de gamme étant représentée par le XC 50/230 mm et le haut de gamme par le 50/140 mm f/2.8 constant. Sauf que chez Fujifilm, le segment milieu de gamme est de très haute qualité à la différence de marques plus connues qui préfèrent marquer une grosse différence entre gamme « pro » et milieu de gamme. Beaucoup de professionnels équipés en Fuji utilisent ces optiques milieu de gamme qui sont très qualitatives tout en étant compactes et légères.

Caractéristique Fuji XF 55/200 MM Fuji XF 70/300 MM
Focale - équivalent 24x3655/200 mm - 83/300 mm70/300 mm - 107/457 mm
Ouverture maximale - minimalef/3.5 - f4.8 - f/22f/4 - f/5.6 - f/22
Formule optique et diaphragme14 éléments / 10 groupes / 7 lamelles - 2 verres ED / 1 lentille asphérique14 éléments / 10 groupes / 7 lamelles - 2 verres ED / 1 lentille asphérique
Distance minimale de mise au point - grossissement 1.10 mètre - 0.190.83 mètre - 0.33
Tropicalisé / Stabilisateur intégrénon et oui (avec commande de déverrouillage). oui et oui (sans commande de déverrouillage).
Longueur / poids / diamètre de filtre118 mm / 580 g / 62 mm132 mm / 580 g / 67 mm

Prise en main

La prise en main des objectifs est très proche. Les 2 sont compacts et de bonne qualité. La bague de zoom est ferme, celle de la mise au point aussi, mais à peine assez pour faire le point en manuel. Suffisant pour une retouche de point en revanche.

Ci-dessous, la qualité à 70 mm est bluffante pour un zoom de milieu de gamme – 70/300 mm à 70 mm f/8

Fuji XF 70/300 mm

Attention au trépied en mode vertical

Aucun des 2 objectifs ne possède de collier de pied et il faudra faire attention une fois qu’il est installé sur le trépied, notamment en mode vertical. J’ai eu des surprises au début avec des flous de bougé intempestifs. Il faut utiliser une télécommande / retardateur / déclencheur souple ou appli Fuji pour opérer. Le mieux est aussi d’utiliser un plateau rapide L-Bracket sur le boitier – ce qui permet de rester dans l’axe du trépied en mode vertical. 70/300 mm fuji

En prise de vue, les 2 modèles sont bien équilibrés et c’est un plaisir de les utiliser.  Dans le temps, la bague de zoom en caoutchouc 55/200 mm a tendance à se tacher de blanc avec la transpiration, voire lorsque l’on travaille dans des pays chauds et humides, à sortir un peu de son emplacement. Défaut partagé avec le zoom 10/24 mm par exemple. Ce défaut n’affecte pas le fonctionnement du zoom bien évidemment, mais il sera plus difficile à revendre en occase. Sur le 70/300 mm le défaut a été corrigé et la bague de zoom est en plastique et crantée.

Autofocus et stabilisation – Comparatif 70/300 VS 55/200 mm

Là, il n’y a pas match. Le dernier-né est plus rapide. Le 55/200 mm est en retard systématiquement lors des tests. Pas de beaucoup certes, et ses performances restent honorables pour des sujets hors sport et animalier. Le 70/300 mm possède également un bouton pour limiter la portée de l’AF, mais vu sa rapidité ce n’est pas trop utile. Enfin, le 70/300 permet une mise au point beaucoup plus proche autorisant des prises de vue très serrées.

Côté stabilisation, Fuji annonce un gain de 1 vitesse supplémentaire avec le 70/300, mais ce n’est pas ce qu’ont montré mes tests qui mettent les 2 optiques à égalité.

Comparatif 70/300 VS 55/200 mm – Piqué et qualité d’image

J’ai réalisé un test comparatif sur pied – chez moi – à toutes les focales et toutes les ouvertures – avant de comparer les résultats avec mon objectif de référence, en matière de piqué chez Fuji, qui est le 90 mm f/2.

J’avais également testé et comparé le 55/200 mm avec le 70/200 f/4 mm Nikkor. Le Fuji était juste un poil en dessous et le 70/300 mm fait jeu égal – sauf pour le bokeh.

Pas la peine de vous faire souffrir davantage, le 70/300 est meilleur à presque toutes les focales. Le 55/200 mm fait quasiment jeu égal jusqu’aux focales de 70 mm et 100 mm puis au-delà l’écart se creuse entre les 2.

Ce qui est tout à fait étonnant avec le 70/300 c’est qu’il est excellent dès que l’on ferme de 1 stop et ce jusqu’à la focale de 300 mm. Alors que la qualité du 55/200 très bonne également baissait à partir de 135 mm.

Par rapport au 90 mm f/2 qui possède un piqué exceptionnel – que je n’ai rencontré que sur le 135 mm f/2 Nikkor – la différence est nette en faveur de la focale fixe. Mais pas non plus si importante.

On peut dire que Fuji a réussi un vrai exploit avec ce zoom compact et très qualitatif.

Comparatif 70/300 VS 55/200 mm – à gauche le 55/200 et à droite le 70/300 MM – f/8 à 70 mm. Quasiment pas de différence entre les 2

Comparatif 70/300 VS 55/200 mm

Comparatif 70/300 VS 55/200 mm – grandissement 100% – à gauche le 55/200 et à droite le 70/300 MM – f/8 à 70 mm

Comparatif 70/300 VS 55/200 mm

Comparatif 70/300 VS 55/200 mm : à gauche le 55/200 et à droite le 70/300 MM – f/8 à 70 mm

 70/300 VS 55/200 mm

Comparatif 70/300 VS 55/200 mm – grandissement 100% – A gauche le 55/200 et à droite le 70/300 MM – f/8 à 135 mm – avantage au 70/300

70/300 VS 55/200 mm

Défauts optiques – Comparatif 70/300 VS 55/200 mm

Le bokeh du 55/200 mm est plus agréable que celui du 70/300 mm – ce qui est étrange, car celui-ci a 9 lamelles contre 7. En fait le bokeh du 70/300 souffre de ce que les Anglo-saxons appellent l’effet « onion ring » et « cat’s eye ». Autrement dit, les bulles lumineuses possèdent comme des couches (pelures d’oignon) et ont tendance à pleine ouverture notamment à être un peu aplaties (forme d’un ballon de rugby).

Pour les aficionados du bokeh, le 55/200 peut être une meilleure option.

En revanche, la transition entre les plans est plus moelleuse avec le 70/300 qu’avec le 55/200 mm. Pour les autres défauts optiques, regardez le tableau ci-dessous.

Caractéristique Fuji XF 55/200 MM Fuji XF 70/300 MM
Piqué à 55/70 mm
Piqué à 100/135 mm
Piqué à 200 mm
Piqué à 300 mm
excellent
très bon
très bon
excellent
excellent
excellent
excellent
Bokehbonmoyen
Transition entre les plansmoyenne à douce selon les focales et ouverture douce à très douce selon les focales et ouverture
Autofocuspas très rapide / silencieuxrapide / silencieux
Aberration chromatiquenonnon
Distorsion - vignettage - aberration chromatiqueen coussinet quasi nulle - vignettage imperceptible - aberration chromatique légère à 200 mmen coussinet quasi nulle - vignettage imperceptible - imperceptible
Multiplicateur de focalenonOui x1.4 et x2 Fuji

Les autres objectifs Fuji et lequel choisir

Fuji propose également un 100/400 mm et le 50/140 mm. J’ai testé ce dernier, le piqué est meilleur que sur le 55/200 mm et plus homogène, mais pas de beaucoup. En revanche, il ne possède qu’une amplitude focale limitée – équivalente à un 70/200 mm. Personnellement, j’adore la focale de 300 mm et j’ai donc opté pour le 55/200 puis le nouveau 70/300 MM. L’ouverture du 50/140 mm est de f/2.8 constante et le bokeh est joli sans être exceptionnel, car son diaphragme ne possède que 7 lamelles, mais si on sait travailler sa profondeur de champ autrement qu’en jouant sur l’ouverture, on s’en sort très bien avec le 70/300 mm.

J’ai acheté un 100/400 mm il y a quelques années, mais je suis tombé sur un modèle franchement limite en qualité et je ne vais donc pas en parler ici. Il y a des tests qui en disent beaucoup de bien. Ce ne fut pas du tout le cas de mon exemplaire.

Ci-dessous un comparatif entre le 55/200 (à gauche) et le 50/140 f/2.8 (à droite)

Comparatif 50/140 VS 55/200 mm

Le même en grandissement 100% –  quasiment jeu égal, mais à f/5.6 et f/4 le 50/140 mm reprend l’avantage (un peu). Le passage aux plans hors netteté est aussi un peu plus moelleux.

Comparatif 50/140 VS 55/200 mm

Mes conseils pour le choix d’un zoom télé chez Fuji

  • Pour le portrait : le 50/140 mm f/2.8 pour le bokeh – ou mieux le 90 mm f/2
  • Pour le voyage : le 70/300 mm f/4-5.6 pour sa compacité / légèreté / amplitude focale
  • Pour le sport : le 50/140 mm f/2.8 pour sa rapidité et sa précision d’AF
  • Pour l’animalier : le 100/400 mm f/4.5-5.6 pour son amplitude focale et sa rapidité ou le 70/300 mm pour son prix nettement plus abordable
  • Usage polyvalent : le 70/300 mm f/4-5.6 sans hésiter
  • Pour le budget le plus serré ou le bokeh : le 55/200 mm f/3.5-4.8 neuf ou en occasion – car on en trouve aujourd’hui beaucoup aux alentours de 400€

Des tests avec plein de chiffres pour les geeks :

Cet article vous a plu, merci de partager pour faire connaitre mon blog

 

Abonnez vous à ce blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir un message lorsqu'un nouvel article est publié

Rejoignez les 2 529 autres abonnés

Note > cet article possède des liens d’affiliation vers les magasins Miss Numérique et Digit-Photo. Ces liens sont repérables à leur couleur bleu foncé. Si vous cliquez sur ces liens et achetez le produit présenté, vous payez le même prix et nous touchons une commission de 3%. Pour vous, aucune différence, mais cela évite la pub et aide à financer un peu ce blog qui nous demande beaucoup de travail.​

Philippe Body, votre photographe formateur

Philippe Body, votre photographe formateur

Philippe photographe de voyage professionnel a deux passions : la photographie et le voyage.  Après  … lire plus

plus ...

plusieurs séjours en Afrique, il se rend en Asie et c’est l’éblouissement. A la fin des années 80, il réalise ses premiers reportages en Inde, dont un sujet sur l’inaccessible ethnie Muria dans la province reculée du Chattisgarh et le gigantesque projet de barrage Narmada. Plusieurs publications s’ensuivent et ses premiers reportages sont diffusés par l’agence VU. En 1990, il est l’un des premiers photographes à revenir au Vietnam qui sort enfin de son isolement. Cinq ans plus tard, il entre à l’agence Hoa Qui, spécialisée dans la photo de voyage avant de rejoindre en 2007 la prestigieuse agence Hemis.fr. En 2010, il créé le site “www.avecunphotographe.fr” pour proposer ses propres stages et ceux de quelques photographes de grande qualité. Aujourd’hui son travail est diffusé par les agences Hemis.fr – Getty et AGE fotostock ainsi que sur son propre site professionnel www.philippebody.com

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés