Le Bokeh c’est ce flou d’arrière plan (ou de premier plan) bokeh qui fait comme un écrin à votre sujet principal.Un flou léger, gracieux et esthétique qui se fait à la demande avec surtout beaucoup de savoir faire. Une technique très utilisée par les photographes de macro, de portrait, et animaliers, mais qui peut s’adapter à tous les genres de photos.

C’est quoi le Bokeh ?

Le mot vient du japonais et signifie flou. Aujourd’hui, il désigne le flou de profondeur de champ, d’arrière ou de premier plan. La qualité de ce flou vient du savoir faire du photographe, de son placement par rapport au sujet et du fond, mais aussi beaucoup des objectifs. Pour visualiser le Bokeh d’un objectif, le plus simple est de prendre en photo des sources lumineuses ou des gouttes de rosée par exemple. On voit alors apparaitre des formes plus ou moins rondes et floues à l’arrière plan. La douceur, le moelleux et la forme de ces tâches va déterminer la qualité du Bokeh.

bokeh

Tout point lumineux en arrière plan peut faire des Bokeh balls

Comment créer un joli bokeh ?

C’est très simple et on l’a déjà expliqué dans notre article sur la profondeur de champ. Il suffit de créer un fond flou derrière votre sujet. Pour cela 8 facteurs sont déterminants :

  • la taille du capteur – plus il est grand, plus doux est le flou d’arrière plan
  • la focale de votre objectif – plus elle est longue et plus le fond sera flou
  • l’ouverture de votre objectif – plus elle est grande et plus le bokeh sera important et moelleux
  • la distance appareil / sujet – plus elle est petite et plus le fond sera flou
  • la distance sujet / fond – plus elle est importante et plus le fond sera flou
  • la forme et le nombre des lamelles de diaphragme de votre objectif
  • la direction de la lumière – le contrejour c’est idéal
  • la couleur et l’éclairage du fond

Voyons cela en détail.

La Taille du capteur

Un grand capteur donne pour une focale équivalente plus de flou de profondeur de champ qu’un capteur APS-C. Ces derniers permettent tout de même de réaliser de très beaux flous. C’est un peu moins vrai pour les capteurs 4:3 et quasi impossible pour les bridges, compacts et autres smartphones.

La Focale et ouverture

On peut avoir une flou d’arrière plan à n’importe quelle focale en théorie. Cependant à 20 MM cela sera compliqué … Pour un joli bokeh les focales de standard à télé sont bien plus intéressantes. Comme l’ouverture est aussi déterminante, le 50/56 MM qui se décline traditionnellement en f1.8 à f1.2 est très bien placé, comme le 85 MM. les télés de 100 à 200 avec des ouvertures plus réduites permettent de beaux flous également, même avec des ouvertures de f2.8 à f4. Le truc c’est que dès que vous fermez le diaphragme, le moelleux du bokeh disparait un peu, même si le fond reste flou. Voir exemple ci-dessous.

bokeh

Distance appareil / sujet et sujet / fond

C’est là que le savoir faire du photographe entre en jeu. Indépendamment de votre matériel, si vous travaillez bien ces points là, vous ferez un flou d’arrière plan magnifique.

La distance sujet appareil influe sur la quantité de profondeur de champ. Plus on est près du sujet et moins on en a. C’est évident dans le cas de la macro, mais aussi à toutes les focales. Le problème c’est que parfois vous aimeriez cadrer plus de vide autour de votre sujet et donc vous reculer. Mieux vaut alors optez pour une focale plus longue.

La distance sujet fond, est bien plus efficace pour créer un flou d’arrière plan. En effet, même avec une optique Leica à 1500€ si vous collez votre sujet au fond, vous n’aurez aucun bokeh digne de ce nom. Le bon réflexe consiste donc à chercher un fond le plus éloigné de votre sujet.

Direction de la lumière et couleur du fond

On l’oublie trop souvent, mais pour un superbe bokeh rien ne vaut le contrejour. Sans une lumière directe et forte devant vous, pas de ces merveilleuses tâches de lumières (les bokeh balls) dont les aficionados raffolent. La couleur du fond est également essentielle. Si vos taches de lumière se superposent à un fond clair, elles disparaissent. Choisissez donc un fond de couleur sombre ou encore mieux à l’ombre. Enfin si vous voulez les Bokeh balls ou tâches de lumière, il faut les chercher : les feuilles des arbres, les gouttes de rosées, les points lumineux des lumières de ville la nuit, etc. Sans elles votre bokeh ressemblera à s’y méprendre à un flou d’arrière plan.

bokeh

Fuji 100-400MM à 400MM f5.6

Forme et nombre de lamelles du diaphragme

Là on entre dans la partie matérielle. La règle est assez simple : plus il y a de lamelles de diaphragme et plus la forme du trou est circulaire. Ce qui donne les plus beaux bokehs. Le nombre de lamelles de votre diaphragme est indiqué dans le manuel de votre objectif. Les amateurs de Bokeh donnent régulièrement les listes d’objectifs donnant un bokeh exceptionnel. Il faut de 8 ou 9 (au minimum) à 15 lamelles.

bokeh avant

Sur cette image on voit la forme du diaphragme à 7 lentilles. Cela donne un effet intéressant mais pas « moelleux »

Bokeh avant

On parle beaucoup du flou d’arrière plan, mais c’est évidemment à vous de voir. Ici l’accent est volontairement mis sur le bokeh avant.

bokeh premier plan

Spectaculaire bokeh sur le premier plan

Quel objectif pour un joli Bokeh ?

N’étant pas revendeur et ne vivant pas de la pub, j’ai envie de vous dire : travaillez avec celui que vous avez. On peut faire un très joli bokeh avec n’importe quel objectif, y compris des courtes focales, en suivant les conseils ci-dessus. Ce sera plus facile et spectaculaire avec une focale assez longue : entre 50 et 200 MM en Petit capteur APS-C – ou 50 à 300 MM en Plein Format.

Si votre objectif a une grande ouverture, c’est encore mieux bien sûr. Après cela dépend beaucoup de la forme et du nombre de lamelles du diaphragme et là ça rend le choix plus difficile.

Quelques objectifs au bokeh légendaire

  • Le Helios 44-2 ou 44-3 – produit un splendide swirly bokeh (bokeh tournant – je ferai bientôt un test)
  • Le Componar 75MM – produit un bokeh carré – pas ma tasse de thé mais curieux
  • Les objectifs à miroir ou catadioptrique donnent un bokeh en forme de bagel – étonnant et assez joli
  • Nikon 135 DC – 1 objectif exceptionnel qui possède une bague permettant d’augmenter ou diminuer le bokeh
  • Sony – Les optiques STF (STF = smooth trans focus) permet de choisir entre 2 diaphragmes à 9 ou 10 lamelles et embarque en plus un filtre d’apodisation pour adoucir les contours du bokeh.
  • Fujifilm 56MM f1.2 APD propose également ce filtre pour des contours plus doux
  • Laowa STF 105mm f/2 (T/3.2) lui aussi équipé du même type de filtre
  • Petzval 58 – Bokeh avec une bague de contrôle de bokeh pour le swirly effect
  • Meyer Goerlitz Trioplan 100 f2.8 – bokeh bubble soap – très cher, mais dispo sur ebay en « vintage »
  • Kamlan 50MM f1.1
  • Kiron 105/2.8 ~30mm
  • Tokina RMC 200/3.5 ~21mm

SWIRLY BOKEH

Une image publicitaire réalisée pour les vignobles Catherine et Pierre Breton avec le Helios 44-2 et son légendaire swirly bokeh (bokeh tournant)

Les filtres à Bokeh

Pour les petits budgets et les bricoleurs, il est possible de se bricoler des filtres pour créer un joli flou d’arrière plan. On découpe dans un carton ou plastique noir, une forme géométrique et on place cela dans un porte filtre devant l’objectif. On en vend même sur Amazon. Voici un petit tuto pour les faire soi-même

Quelques groupes FB spécialisés

Pour ceux que cela intéresse, nous traitons de ces techniques dans le stage Cadrer avec ses pieds et Profondeur de champ

Cet article vous a plus, alors aidez nous à continuer ce blog en le partageant sur Facebook ou vos autres réseaux afin de nous aider à trouver de nouveaux abonnés

Abonnez vous à ce blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir un message lorsqu'un nouvel article est publié

Rejoignez les 1 821 autres abonnés

Note > cet article possède des liens d’affiliation vers le magasin Miss Numérique. Ces liens sont repérables à leur couleur bleu foncé. Si vous cliquez sur le lien et achetez le produit présenté, nous touchons une commission de 3%. Ce n’est pas ce qui va nous rendre riche, mais ça évite la pub et ça peut aider un peu. Pour vous, aucune différence, vous payez le même prix

Philippe Body

Photographe de voyage professionnel, blogueur, directeur de Avec Un Photographe

Photographe de voyage professionnel, spécialisé sur l’Asie, Philippe Body je parcours le monde depuis l’âge de 22 ans,réalisant reportages et livres et guides de voyage. Mon travail photographique est diffusé par les agences photo Hemis.fr, Gamma-Rapho et Getty Images entre autres ainsi que sur ma photothèque pro : www.phlippebody.com

En 2011, je créé le site www.avecunphotographe.fr puis la société AVEC UN PHOTOGRAPHE pour proposer des stages photo axés sur la composition et la créativité. J’organise aussi des voyages photo en Asie. Le blog avec un  photographe est lancé en 2015. Depuis le site s’est ouvert à d’autres photographes pros de talent. … en savoir plus

Sed libero pulvinar dapibus amet, dolor. efficitur.

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés

%d blogueurs aiment cette page :