Comprendre la couleur en photographie est passionnant et indispensable pour le couleur en photographiephotographe. Avant de régler la Balance des Blancs ou Styles d’images de votre appareil, voici un petit guide qui vous aidera à voir la vie en rose.

La couleur de la lumière

Comme on l’a vu dans l’article sur la lumière, celle-ci est un rayonnement électromagnétique dont la longueur d’onde varie. Ces variations sont la cause des différentes couleurs. En plus simple, la lumière n’a pas une, mais des couleurs. Quant à la couleur que vous percevez, celle-ci est déterminée par les ondes absorbées par vos yeux et l’interprétation qu’en fait votre cerveau. Lorsque celui-ci « connait » un objet, il lui attribue sa couleur de référence … peu importe l’éclairage. De cette façon, une page blanche parait toujours blanche à nos yeux, peu importe la lumière. Mais ce n’est pas le cas pour votre appareil.

L’invention de la couleur en photographie

couleur en photographie

© J. Clerk Maxwell

Tout le monde n’est pas d’accord, mais voici quelques dates clés sur la couleur en photographie qui devraient ménager toutes les susceptibilités. En 1861 : Le physicien James Clerk Maxwell, réalise une photo couleur à l’aide de la synthèse additive, en prenant 3 clichés successifs du même sujet éclairé par des lanternes munies de filtres rouge, vert et bleu. Et oui déjà le fameux RVB …

En 1869 : Charles Cros et Louis Ducos du Hauron, tous 2 français, cocorico, présentent le même jour à la « Société Française de Photographie », le principe de la trichromie soustractive. Le procédé est similaire avec prise de 3 clichés successifs. Enfin en 1903, les frangins les plus connus du monde de la photo, je parle des biens nommés Frères Lumière, déposent leur premier brevet de photographie en couleurs. Cette fois il ne faut qu’une seule prise de vue, fini les expérimentations, l’autochrome est né. Pour nous, la couleur en photographie grand public démarrera véritablement en 1935 avec le film diapositive Kodachrome, qui durera jusqu’en 2009.

Les couleurs Primaires

Il n’existe pas réellement de couleurs primaires, mais différents jeux de couleurs de base à partir desquelles on peut recréer toutes les couleurs. Pour les photographes, ces couleurs primaires utilisées dès le début sont le Rouge, le Vert et le Bleu. Ainsi on parle d’espace RVB ou RGB (red, green, blue). C’est le système appelé synthèse additif, l’addition de toutes les couleurs donnant du blanc. couleur en photographie

Par opposition au système soustractif utilisé autrefois en laboratoire et aujourd’hui encore en imprimerie. Dans ce dernier, appelé CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) on part d’une source de lumière blanche.

couleur en photographie

Dans les appareils photo numériques, c’est le système additif qui est utilisé. Pour chaque pixel, 3 photosites sont utilisés. 1 rouge, 1 vert et 1 bleu qui vont permettre d’attribuer une couleur unique à chaque pixel. En réalité, les fabricants utilisent 2 photosites pour le Vert car l’œil humain est particulièrement sensible à cette couleur.

Les peintres ont eux utilisé différentes couleurs primaires au cours du temps, mais c’est un autre débat. Voir cet article très bien fait si cela vous intéresse.

Les couleurs complémentaires

couleur en photographie

Couleurs complémentaires

Pour faire simple, disons que 2 couleurs sont complémentaires lorsqu’elles sont opposées sur la roue chromatique. Leur addition donne alors du blanc. Bon mais quel intérêt pour le photographe me direz vous ? Et bien si dans votre image vous avez 2 plages de couleurs complémentaires, vous créez un contraste de couleur maximal et ça c’est intéressant. En clair, les couleurs complémentaires se renforcent l’une l’autre … Le contraste entre 2 couleurs primaires donne donc du peps à vos images. Voici quelques couples couleurs complémentaires :

  • Rouge / Cyan (vous pouvez retenir rouge / vert – plus fréquent comme couple de couleurs en photo)
  • Jaune / violet (jaune / bleu en pratique pour les photographes …)
  • Vert / magenta (vert / rouge marche très très bien aussi)

pour en trouver d’autre, il vous suffit de regarder la roue des couleurs …

couleur en photographie

Les qualités de la couleur

Une couleur en photographie possède 3 qualités : la teinte, la saturation et la luminosité (ou luminance). La teinte, c’est la couleur, bleu, vert, jaune, etc. La saturation c’est la quantité de noir dans une couleur. Moins il y en a et plus la couleur est pure et plus elle est saturée. La luminosité enfin est le degré de clarté d’une couleur. Ainsi le bleu d’un ciel peut être très bleu (très pur, donc saturé) mais très sombre (peu lumineux). On retrouve d’ailleurs ces 3 qualités de couleur dans le panneau de réglage Lightroom : TSL = Teinte / Saturation / Luminosité.

La saturation

couleur en photographie

Ci-dessous, vous voyez une couleur rouge pure et sa forme plus ou moins dé-saturée. A 100% on obtient un gris.

couleur en photographie

 

La luminance

La luminance est plus délicate à identifier. Dans la photo ci-dessous, on retrouve l’original à gauche et ensuite une photo dont la couleur bleue a été éclaircie (valeur de luminance positive), puis assombrie dans la photo suivante (valeur de luminance négative) et à droite enfin on retrouve la photo saturée. On voit bien les différences entre les 2 aspects saturation et luminance. La photo de droite, plus flatteuse au premier abord est aussi pour un œil exercé … nettement moins naturelle. Les photographes disent que les couleurs gueulent ou hurlent (le stade suivant) !

influence de la luminance

Couleurs chaudes et couleurs froides

Selon sa position sur la roue chromatique, les couleurs sont dites « chaudes » ou « froides ». Le cerveau préférant pour sa part les couleurs chaudes. Là encore, le contraste couleurs chaudes / froides est très intéressant pour le photographe. Voici les couleurs chaudes et froides :

  • Couleurs froides : bleu / vert / violet / marron
  • Couleurs chaudes : jaune / orange / rouge

 

couleur en photographie

Le contraste Couleurs chaudes (ciel) et froides (mer) enrichit l’image

 

La balance des couleurs ou balance des blancs

J’ai déjà parlé de ce sujet dans 2 précédents articles : un sur la balance des blancs et l’autre sur son utilisation en mode expert. La balance des blancs est l’une des possibilités de modifier le rendu des couleurs dans votre appareil numérique. En pratique, mieux vaut s’en servir pour faire que le rendu sur votre moniteur ressemble à ce que vous percevez visuellement de la scène photographiée.

Espace couleur

Ce que l’on appelle l’espace couleur en photographie correspond en fait à la gamme de couleurs visible par un être humain. Cela fera sans doute le sujet d’un article un de ces jours. Ce qu’il faut retenir, c’est que la plupart des systèmes d’impression, les papiers photo et la plupart des écrans eux mêmes n’arrivent pas à reproduire toute la gamme des couleurs perceptibles par vous. Dans la pratique, l’espace appelé sRGB ou sRVB est celui utilisé par internet et les labos photos. L’espace Adobe RVB plus large et donc théoriquement meilleur étant celui utilisé en imprimerie offset. Bref, si vous n’utilisez pas un logiciel de post-traitement type Lightroom ou Photoshop, préférez l’espace sRVB dans votre appareil. Sinon, utilisez l’espace Adobe et choisissez l’espace sRVB lors de l’exportation de vos photos sous Lightroom pour une utilisation internet et labos photo.

couleur en photographie

Gamut couleur de l’espace sRVB

Le mystère de la carte grise

La carte (ou charte) grise est un petit rectangle de carton ou de plastique teinté dans la masse d’un gris réfléchissant la lumière à 18% exactement. J’ai parlé de son utilisation dans l’article sur la Balance des Blancs. Ce petit accessoire lorsqu’il est inclus dans la scène permet d’avoir les couleurs naturelles. Il est très utilisé en studio, notamment.

Couleurs naturelles

Pour finir sur le sujet, essayons de voir ce que l’on entend par couleurs naturelles. Ainsi, la couleur naturelle de la cerise est rouge. mais rouge comment ? Imaginez qu’une entreprise travaille depuis des années à la création d’une cerise d’un rouge particulier clair et très pur. Ils voudront évidemment que leur produit ait exactement la même couleur en photographie. La solution c’est la lumière bien sûr. La couleur naturelle d’un objet s’observe sous une lumière blanche, comme celle du soleil à midi. Et celle du flash électronique, soit dans les 2 cas, une température de couleur de 5600° K.

Un même objet photographié sous une lumière blanche de flash, un  tube fluorescent ou une ampoule incandescente aura en photo 3 couleurs différentes. Je dis bien en photo car notre cerveau est champion absolu de la balance des blancs … Il voit blanc tout ce qu’il sait être blanc et ce quelle que soit la lumière. En bref, vous ne pouvez vous fier à vos yeux pour estimer les couleurs d’une scène … mieux vaut regarder le résultat. Ainsi une personne en chemise blanche dans un couloir bleu ou sous un parasol jaune nous paraitra bien en chemise blanche. Chemise qui en photo sera bleu ou jaune à cause de la réflexion du mur bleu ou de la diffusion par le parasol jaune de la lumière.

balance des blancs - couleurs naturelles

Comment avoir des couleurs naturelles ?

Voilà une question qui m’est souvent posée en stage. Si vous faites de la photo de studio, je vous dirai de travailler avec des flash ou des lampes équilibrées à 5600°K. mais si vous faites du paysage, du reportage, êtes vous sûr de vouloir des couleurs naturelles ? Sans doute pas, car cela voudrait dire une lumière blanche, qualifié généralement de moche par les photographes de terrain. Au contraire la « belle lumière » du matin ou du soir n’est pas naturelle, car très jaune, mais elle est belle !

Nous abordons ces sujets dans le stage photo Lightroom et pour la balance des blancs dans le stage Perfectionnement à la photo. Cet article sur la couleur en photographie vous a plu ? Alors partagez le sur vos réseaux sociaux préférés, likez, et abonnez vous surtout pour ne rien rater des prochains !!

nec Aenean Lorem dapibus neque. massa id Nullam leo.

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés