Sauvegarder ses photos sur sa tablette ou un smartphone sauvegarder ses photos sur sa tablettepeut être intéressant en voyage, en randonnée, bref en toutes circonstances où le poids du matériel est déterminant. Cet article a été réalisé par BERG, suite à mon sujet sur la sauvegarde de ses photos en voyages. Il détaille la procédure avec une tablette et vient en complément. Un grand merci à lui pour cette contribution.

Sauvegarder ses photos sur sa tablette – par BERG

Le postulat de la sauvegarde via une tablette (ou un Smartphone) étant posé, je me suis lancé dans quelques achats peu onéreux. Je me suis doté d’un hub USB 3 avec lecteur de carte SD. J’ai aussi acheté un hub Maxah USB 2, lui aussi avec lecteur de cartes SD, mais alimenté en externe et une carte 128 Go Sandisk.

Le but de l’opération étant : sauvegarder ses photos sur sa tablette et sur des cartes SD de grande capacité. Deux sauvegardes valant mieux qu’une. D’autant que l’on peut ainsi les ranger à des endroits différents ce qui réduit les risques de vol ou de perte.

Procédure de test

Pour mes tests, j’ai rempli consciencieusement une carte Sandisk de 32 Go (lecture ET écriture à 45 Mo/s) avec 1670 fichiers raw et jpeg. Le tout pesant 15,90 Go. Les résultats sont les suivants avec ma tablette Galaxy tab S2 et l’application X-Plore (très facile à utiliser et gratuite).

Avec le hub USB 3 autonome :

  • De la carte 32 Go vers un SSD 500 Go : le transfert prend 13 mn et 25 sec. Cela consomme 7% de la batterie de la tablette. Taux de transfert réel = 19,78 Mo/s
  • Du SSD 500 sur une carte Sandisk 32 Go à (45 Mo/s) : 14 mn 56 sec. Avec une consommation de 8% de la batterie. Taux de transfert réel = 17,7 Mo/s

sauvegarder ses photos sur sa tablette

Avec le hub USB 2 alimenté secteur :

On obtient à un poil près les mêmes chiffres de transfert, sauf que la consommation de la batterie de la tablette chute de 50 % (pas négligeable).

Après m’être posé quelques questions (vitesse USB 2 vs USB 3), je me suis intéressé au port micro USB de ma tablette. Lequel est un USB 2.0 !!! Ce qui implique que j’étais quasiment au max des possibilités. L’USB 2.0 peut être plus rapide, mais il y a plein de facteurs qui interviennent (et que je ne maîtrise pas…) : cartes SD, câbles, adaptateurs, performances de la tablette etc.

Résultats de ce test :

Sauvegarder les photos sur la tablette et faire une copie sur carte SD de mes photos quotidiennes me prendra pour 16 Go : 14 mn pour la carte vers le disque dur SSD et 14 mn pour aller de ce même SSD vers une autre carte. Donc en gros 1/2h avec des ports USB 2.0, et avec tout en USB 3, on tombera à quelques minutes. Whaou !

  • Utiliser des cartes SD qui ont une vitesse d’écriture de 45 Mo/s au minimum. Utiliser des cartes plus rapides ne sert à rien sauf si l’on a un port USB 3.0 sur son mobile. Pour les autres, cela servira dans l’avenir. C’est cette option que j’ai retenue en achetant des cartes Sandisk micro SDXC Extreme 128 Go TF + Adaptateur SD jusqu’à 100 Mo/s, Classe 10, U3, V30, A1, FFP – 77,99 € sur Amazon.
  • Utiliser de préférence un hub USB 3/lecteur de cartes, même si l’on n’a que des ports USB 2.0. La différence de prix est quasi nulle. Et dans l’avenir pas besoin de racheter. J’ai utilisé un hub Alcey USB 3.0 ultra mince à 3 Ports avec Lecteur de Carte SD / TF Combo – 14,99 € sur Amazon. Il faut un petit adaptateur pour passer de l’USB A au micro USB.
  • Acheter un hub avec une prise USB qui correspond à celle de son mobile pour éviter les adaptateurs. Si possible acheter un hub avec alimentation externe (pas facile à trouver actuellement en USB 3.0). Les transferts solliciteront moins la batterie du mobile.
  • Si on doit s’équiper en mobile, donner la préférence à ceux qui ont un port USB 3 (si on en a les moyens…)
    Pour savoir quel est le port de votre tablette ou smartphone, visitez le site : http://www.gsmarena.com/ on y trouve toutes les marques et tous les modèles (ou presque).
  • Je n’ai aucune action chez Amazon.

Pour aller plus vite :

  • Choisir une tablette ou un Smartphone avec port USB-C
  • Un hub USB-C avec lecteur de carte (alimenté de préférence)
  • Des cartes rapides, EN ÉCRITURE…

Résultat, c’est bien ce que Phil a écrit. Mon seul point de « désaccord » porte sur les cartes. Une SDXC de 128 Go à 80/90 Mo/s coûte aux alentours de 80 euros. Un peu cher, mais cela vaut le coup. De plus il vaut mieux acheter une micro-SD (format TF) avec adaptateur. C’est l’avenir car on peut l’utiliser en tant que SD simple – avec adaptateur, et on peut aussi la mettre dans un Smartphone ou une tablette contrairement aux SD simples).

S’équiper pour sauvegarder ses photos sur sa tablette

Voici quelques conseils pour sauvegarder ses photos sur sa tablette :

  • Savoir quel port il y a sur la tablette ou le Smartphone (il n’y a que les appareils récents qui ont un port USB-C)
  • S’équiper d’un hub USB-C lecteur de cartes alimenté externe (pas par la batterie de la tablette !) en fonction du mobile utilisé
  • Ne pas mettre d’adaptateur sur la prise du hub de la tablette, avoir directement du mini USB ou de l’USB-C
  • Utiliser de préférence cartes rapides, mais surtout vérifier leur vitesse réelle d’écriture

Et encore pour les I-phones

Le port des iphones est un port USB Lightening qui ressemble à de l’USB-C. Mais ce n’est pas de l’USB-C ! C’est un port propriétaire. Pour les propriétaires d’un iPhone ou d’un iPad, la démarche pour sauvegarder ses photos sur sa tablette est similaire en utilisant le matériel correspondant.

Conclusion de Berg

Sauvegarder ses photos sur sa tablette permet de gagner beaucoup de poids  (A titre indicatif, je passe de 1,7 kg à 630 gr).  En utilisant un smartphone, on gagne encore 200 gr. Faites des tests avant de laisser tomber votre PC portable. J’espère que cet article vous aidera si vous souhaitez changer de méthode.

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés