Werner Bishof

© Werner Bishof

Photojournaliste, grand voyageur, Werner Bishof fait partie de ces photographes qui travaillent leurs images comme des peintures et ce quel que soit leur sujet.

Werner Bishof photographe voyageur

Né en 1916, en Suisse, il suit des cours de photographie avant d’ouvrir un atelier où il propose dessins et photographies. En 1939, il s’installe à Paris pour faire de la peinture. Ce goût pour la peinture explique en partie, la remarquable rigueur que Werner Bischof développe dans ses compositions et ce même dans ses reportages.

Dès 1944, il commence à faire des reportages avant de voyager en Europe pour réaliser un travail en profondeur sur l’état des pays et de leurs populations à la fin de la guerre. Un travail remarquable qui lui ouvrira les portes de l’agence Magnum qui diffuse toujours ses photos aujourd’hui.

Dans l’image ci-dessous, le photographe choisit de faire la mise au point sur le fond de l’image, faisant de la destruction de la ville, le réel sujet de la photo. L’homme hors du plan de netteté et dans l’ombre  devient un témoin anonyme des ravages de la guerre. Une image simple devient une photo symbole. Beaucoup de photographes auraient fait l’inverse, évitant de mettre au centre de l’image un homme flou, mais Werner Bishof  sait exactement ce qu’il fait et utilise tous les choix techniques que lui laisse l’appareil. C’est la marque des très grands.

Werner Bishof

© Werner Bishof

De la Guerre de Corée au Japon

Bischof suit la guerre de Corée puis s’intéresse au Japon. Son travail sera fortement marqué par ce pays où il reste presque 1 année entière. Dans la photo ci-dessous, on retrouve partiellement la vision du jeune photographe de studio qu’il fut à ses débuts. Rigueur de la composition, placement parfait des 2 moines. Les teintes sont d’une grande douceur. Les personnages semblent se déplacer le long d »une muraille plus que dans l’enceinte d’un temple qui reste invisible. Au second plan, d’autres arbres prolongent la présence de la nature qui est le véritable temple de cette image. Une photo dont le photographe Martin Parr a dit: « c’est l’une de ces images qui entrent dans votre esprit et ne le quittent plus »

Werner Bishof - Japon

© Werner Bischof – Cour du temple de Meiji – Japon 1951

Werber Bischof photographe d’une grande modernité

Ce qui caractérise Bischof, outre la rigueur de ses composition, c’est le sens du symbole et la capacité à construire des images qui restent imprimées dans l’esprit – dont Brassaï disait que c’est l’apanage des images bien structurées.

Ainsi dans cette photo, pleine d’humour, des pingouins semblant faire du tourisme en ville. Le point de vue à ras du sol, l’utilisation d’une vitesse lente pour séparer les 2 parties de l’image et isoler le sujet, l’utilisation de la ligne de regard, témoignent de la modernité et de la virtuosité du photographe. Pour la petite histoire, le directeur du zoo utilisait cette promenade pour attirer de nouveaux visiteurs dans son parc.

Werber Bischof

© – Werner Bischof – Pingouins du Zoo d’Edinbourg faisant leur promenade quotidienne

La rigueur au service de la créativité

Bischof sait que la rigueur donne de la puissance au cadrage. Dans cette composition, il utilise les lignes diagonales des rails pour créer un effet de profondeur. Il ajoute un effet d’échelle de cadre dans le cadre, avec les 2 femmes qu’on aperçoit au loin. Il choisit enfin de décaler son cadrage vers la droite pour montrer d’autres femmes qui marchent sur le sentier. Cet ajout est simplement génial et change le sens et la portée de l’image.

L’artiste transcende les genres photographique

En effet, on pourrait penser que les femmes marchent sur les rails pour éviter de se blesser sur les cailloux pointus du ballast. Mais non, puisque les femmes à droite de l’image marchent sur un chemin qui a l’air plat et sans danger. On comprend alors que c’est à une sorte de jeu que se livrent ces femmes. Une manière de tester leur équilibre (en se tenant 2 par 2), de conserver leur jeunesse et leur insouciance, malgré un travail que l’on imagine harassant. Là encore, Werner Bischof transcende le genre du reportage grâce à son immense talent et signe une autre image … impossible à oublier ! N’oubliez pas que cette image est construite à la volée car les femmes se déplacent.

Werner Bischof

Rigueur, modernité, inventivité et … une touche d’humour, la patte de Werner Bischof

J’ai vu pour la première fois cette image dans une exposition collective à l’aéroport de Phnom Penh au Cambodge. Il n’y avait que des très bonnes photographies, mais par rapport à celle-ci, aucune n’arrivait à exister. Là encore, Bischof montre l’étendue de son talent, d’abord en adoptant un point de vue au ras du sol qui lui permet de détacher son sujet, chose difficile lorsque le sujet est en mouvement. Ensuite par sa réactivité, lorsqu’il appuie au moment où la vache se retourne pour le regarder, créant ainsi une intimité avec le photographe et donc le spectateur …

Werner Bischof

© Werner Bishof – fermier se protégeant du soleil avec une feuille de palmier

 

Vous pouvez découvrir le travail de cet immense photographe dans les livres qui lui sont consacrés comme à la Fnac, ou sur le site de l’agence Magnum

Voilà j’espère que cette petite balade parmi les images d’un très grand monsieur de la photo disparu bien trop tôt vous aura donné envie d’en savoir plus. Partagez cet article sur vos réseaux et bonnes vacances à tous.

Abonnez vous à ce blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir un message lorsqu'un nouvel article est publié

Rejoignez les 2 168 autres abonnés

Philippe Body

Photographe de voyage professionnel, blogueur, directeur de Avec Un Photographe

Photographe de voyage professionnel, spécialisé sur l’Asie, Philippe Body je parcours le monde depuis l’âge de 22 ans,réalisant reportages et livres et guides de voyage. Mon travail photographique est diffusé par les agences photo Hemis.fr, Gamma-Rapho et Getty Images entre autres ainsi que sur ma photothèque pro : www.phlippebody.com

En 2011, je créé le site www.avecunphotographe.fr puis la société AVEC UN PHOTOGRAPHE pour proposer des stages photo axés sur la composition et la créativité. J’organise aussi des voyages photo en Asie. Le blog avec un  photographe est lancé en 2015. Depuis le site s’est ouvert à d’autres photographes pros de talent. … en savoir plus

ipsum sit felis id neque. nunc

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés