réussir ses photos de portrait en voyageDans cet article, nous allons voir comment réussir ses photos de portrait en voyage. Le voyage est par essence un moment vraiment privilégié pour faire des rencontres et ramener de superbes portraits. Voici quelques conseils d’un professionnel de la photo de voyage pour vous aider à immortaliser ces précieuses rencontres et faire de magnifiques portraits.

Comment réussir ses photos de portrait en voyage

L’important est d’aller vite pour la première image. Sinon votre sujet va vous repérer et adieu la pose naturelle … Lorsque vous mettez 5 mn à faire un portrait, vous finissez par le gêner. Il ou elle s’efforcera peut être de garder le sourire, mais le naturel se sera enfui depuis longtemps. Pour réussir ses photos de portrait en voyage il faut donc pré-régler son appareil. C’est grâce à cela que vous pourrez oublier la partie technique et vous concentrer sur le fond derrière le sujet et l’expression du modèle. Vous devez aussi décider si vous souhaitez un fond flou ou net et régler l’ouverture et la focale en conséquence. Tout cela se fait bien sûr sans porter l’appareil aux yeux et sans viser le sujet, pour éviter d’être repéré trop tôt.

Portrait volé, portrait posé ?

Il y a 2 types de portrait : celui où votre modèle ne vous voit pas et celui où il vous voit. Plutôt que portrait volé, on devrait donc dire portrait « sans déranger le modèle ». C’est plus difficile à réaliser qu’un portrait posé, mais aussi bien sûr plus naturel. Le portrait posé lui, demande d’avoir une vraie relation avec le modèle pour éviter que celui ci se contente de vous offrir un petit sourire en attendant que vous ayez pris votre photo.

réussir ses photos de portrait en voyage

En réalité, vous avez tout intérêt à commencer par un portrait discret sans déranger le modèle et sans vous faire voir, quitte à passer en mode posé une fois repéré (ce qui arrivera tôt ou tard).

Portrait volé

Dans ce type de portrait, il s’agit de capturer un instantané, un moment de vie. La rapidité d’exécution est aussi importante que la discrétion. Vous pouvez travailler de loin au télé-objectif ou de près avec un télé moyen. Le plus important est de pré-régler son appareil pour pouvoir déclencher très rapidement … avant d’être repéré. Concentrez vous sur l’expression du visage, rien ne vaut le naturel saisi par l’appareil photo. Personnellement, je cherche d’abord d’où je peux travailler, un endroit où me cacher, me faire oublier. Le zoom télé-objectif est très pratique à ce jeu là. Un 70/200 mm vous   permettra de travailler en toute discrétion tout en soignant votre cadrage.

réussir ses photos de portrait

Réussir ses portraits – La partie technique:

  • Vitesse : choisissez une vitesse suffisamment élevée du type 1/250° de sec. qui vous permettra de déclencher à la volée
  • Ouverture : réglez un diaphragme un peu fermé (F5,6 ou 8) pour une première prise. A la seconde, vous pourrez la modifier pour faire un effet de profondeur de champ
  • ISO : travaillez en ISO Auto ou calez votre sensibilité pour être confortable avec les chiffres d’exposition cités ci-dessus.
  • AF : mode AF ponctuel (AF-S ou One Shot)
  • Mode de zone AF : choisissez un petit collimateur pour pouvoir faire une MAP précise sur l’œil – ce peut être aussi le mode reconnaissance de visage si votre appareil le possède et que vous y êtes habitué – relisez cet article sur les modes de zone AF
  • Objectif : un télé pas trop voyant, préférez le 70/200MM F4 au modèle F2,8 très voyant et impressionnant pour le modèle – attention aux focales fixes qui ne sont pas toujours pratiques lorsque l’on essaye d’être discrets car elles obligent à bouger
  • Mode d’entrainement : vue par vue et aussi silencieux que possible. Les hybrides avec un mode déclencheur électronique sans aucun bruit ont un énorme avantage ici sur les reflex.

Où faire la mise au point pour un portrait ?

Réponse simple : sur les yeux. Si la personne a des lunettes, utilisez la retouche du point manuelle ou passez en mode de MAP manuelle. Ce n’st pas très grave si vous débutez. En revanche si comme dans la photo ci-dessous le visage est tourné de 3/4, attention à ce que les 2 yeux soient nets. Pour cela utilisez une ouverture assez petite (F5,6 ou F8) pour avoir assez de profondeur de champ.

réussir ses photos de portrait

Portrait posé

Dans un portrait posé, le plus important est le contact que vous avez avec votre modèle. Une salutation dans la langue du pays est un minimum. Il faut créer le premier contact. tout dépend du pays dans lequel vous voyagez. Ce sont les gens seuls qui décident s’ils veulent être pris en photo et à quelle distance vous pouvez approcher. A vous de vous adapter. Vous êtes chez eux et le respect est primordial. Sortez votre plus beau sourire et tout en montrant votre appareil, demandez lui si vous pouvez la prendre en photo. Dans la plupart des pays d’Asie, la réponse sera oui. Dans d’autres régions, cela sera plus nuancé ou difficile et il vous faudra prendre du temps, parler avant de prendre des photos. Bref, échangez avec votre modèle et s’il ne veut pas, n’insistez pas.

portrait en voyage

Pensez à la position du modèle. Préférez un point de vue légèrement de biais qui donne un peu de rythme. Attention à la vue de face type photo d’identité qui fait trop figée. Dans la vue ci-dessus, j’ai d’abord déclenché très vite une première fois, souri de nouveau et fait une pitrerie avant d’appuyer de nouveau et le sujet m’a répondu par un sourire, signe qu’il avait confiance en ma bienveillance.

Briser la glace

Pour réussir ses photos de portrait en voyage il faut apprendre à briser la glace et créer le contact. Commencez par prendre rapidement une première image. Ensuite, une fois la photo faites, ne quittez surtout pas la personne des yeux pour regarder votre appareil, c’est très impoli. Continuez de sourire à la personne, puis regardez votre appareil photo et approchez vous pour lui montrer l’image. La plupart des gens ont désormais un téléphone avec lequel ils font eux même des photos. Ce genre de situation est donc devenue courante et tout le monde apprécie ce moment de partage. L’avantage est qu’il vous permet de vous rapprocher de la personne et donc de briser la glace.

Une fois la photo partagée avec votre modèle, faites le photographe pro et expliquez en montrant le soleil que vous aimeriez par exemple que la personne se tourne un peu ou se mette à l’ombre. C’est ce que font les photographes locaux, ils essayent de sublimer leurs modèles et les gens comprennent et apprécient cette façon de faire. Ainsi vous pourrez réaliser plusieurs photos de suite de la personne, de plus près et en prenant votre temps. Montrez lui simplement et régulièrement les photos que vous faites. Avant de partir, pourquoi ne pas lui demander si elle a un compte facebook ou autre et lui envoyer les plus belles images. Tout le monde apprécie ce genre de partage et on ne vous regardera plus comme un touriste parmi d’autres après ça, mais comme quelqu’un de bien éduqué capable de prendre son temps et soucieux d’échanger.

Enfin, soyez attentif à votre modèle : dès que vous sentez sa lassitude, il est temps de conclure.

Passez en mode selfie

Une autre technique très efficace et que j’utilise de plus en plus consiste à demander à faire un selfie avec la

personne que vous souhaitez photographier. Avec un beau sourire, la réponse est souvent oui. Approchez vous ensuite et montrez l’image réalisée, la glace est brisée. Il ne vous reste plus qu’à sortir votre appareil de votre sac et demander de refaire une photo. et là encore, bien souvent la réponse sera oui.

La lumière pour les portraits

La lumière est avec l’expression du modèle, la clé d’un beau portrait. Pour réussir ses photos de portrait en voyage – Il faut éviter les lumières trop directes qui génèrent des ombres portées et incommodent les modèles. Contrairement à une idée assez répandue, les lumières de début ou de fin de journée – les fameuses golden hours – ne sont pas conseillées. D’abord parce que ces lumières ont une température de couleur très basse et colorent la peau des modèles en jaune orangé. La lumière du midi est aussi à proscrire, surtout sous les tropiques car le soleil créé des ombres très disgracieuses sous le nez et les yeux. De manière générale, évitez de placer votre modèle face au soleil car cela l’incommode. Préférez l’ombre, ou mieux encore une pièce intérieure avec le sujet près d’une fenêtre. Si ce n’est pas possible, placez le modèle à contre-jour. Cette lumière est plus belle et ne dérange pas votre modèle. Par contre il faut alors cadrer plus serré et éviter d’avoir trop de fond derrière le sujet, afin d’éviter les hautes lumières.

La douceur d’un ciel gris: c’est l’une des plus belles lumières pour le portrait car elle est diffuse, et donne beaucoup de modelé aux portraits tout en respectant la couleur de la peau. Attention, on parle de ciel gris ou noir, pas blanc. Un ciel à peine voilé n’est pas conseillé pour le portrait.

Utilisez un flash ou un réflecteur

Si vous n’avez pas le choix de la lumière et devez travailler en extérieur, le contrejour est un bon choix. Mais pour éviter d’avoir des contrastes trop marqués, un flash utilisé en mode fill-in sera parfait pour déboucher les basses lumières. Un réflecteur fait la même chose de façon plus naturelle mais nécessite une troisième main ou un(e) assistant(e). Sinon attention aux ombres portées. L’une des plus courantes est celle qui se forme sous le chapeau, casquette, etc. Vous ne la distinguerez qu’à peine à la prose de vue car vous n’avez pas une vision aussi contrastée que votre appareil. Avec un peu de post-traitement on parvient cependant à la diminuer.

réussir ses portraits

Soyez patients pour réussir vos portraits

Pour réussir ses photos de portrait en voyage il faut aller vite, mais prendre son temps. Soyez rapide pour prendre une image, mais prenez le temps d’en faire plusieurs. Laissez à la personne photographiée, le temps de se détendre et de retrouver son naturel entre 2 séries de photos. Pour cela le mieux est de la faire rire ou sourire. Montrez vos images et profitez en pour faire des compliments. Si vous ne parlez pas la langue, dites le en français avec beaucoup, beaucoup de gestes et surtout de la sincérité. C’est un langage universel. Les gens sentent très bien ce que vous dites. Ne vous absorbez pas dans l’analyse technique de vos images pendant une série de portrait, vous briseriez le lien avec la personne photographiée. Il sera temps de faire cela après.

Pour vous aider essayez de varier les plans: cadrez serré, puis large, puis serré de nouveau. Un cadrage serré c’est comme une relation d’intimité avec votre modèle. On ne voit plus que son sourire, ses yeux. On se noie dans son âme. Un cadrage large, lui nous montrera dans quel décor vit ou travaille cette personne et sera plus informatif.

Comment faire un fond flou

Pour réussir ses photos de portrait en voyage – il est aussi absolument essentiel de gérer le fond. C’est l’erreur la plus courante quand on débute … et même longtemps après. On se concentre sur le sujet, l’expression et on oublie le fond disgracieux ou trop éclairé derrière. Pour faire un joli fond flou, régler l’ouverture de votre objectif sur la plus petite valeur (f2,8 ou f3,5) et utilisez un zoom pour ne pas être trop près non plus. Entre 90 et 150 MM c’est parfait. Si vous êtes grand débutant, sélectionnez le mode « Portrait » de votre appareil. Si le fond n’est pas assez flou, il faut changer de fond en tournant autour du sujet. Relisez cet article, cela vous aidera. Attention aux portraits où le modèle est tourné de 3/4, si vous voulez que les 2 yeux soient nets, il faut un peu de profondeur de champ (F5,6 ou 8) – avec un objectif à très grande ouverture soyez bien parallèle au modèle.

Attention au point de vue

Lorsque vous photographiez des enfants notamment, attention au point de vue. Il est souvent conseillé de se mettre au niveau des plus petits. Ce n’est pas une règle, mais si vous prenez en photo quelqu’un de haut – on dit en plongée – alors vous donnez de lui une image fragile, isolée et globalement assez peu flatteuse. Comme lorsque l’on dit : « il m’a pris de haut ». Au contraire quand vous prenez quelqu’un en vous mettant plus bas que lui – on parle alors de contre-plongée – vous magnifiez la personne. Comme si vous la mettiez sur un piédestal. En vous mettant au niveau de la personne photographiée, vous adoptez un point de vue neutre, plus naturel et qui met à l’aise le modèle.

portrait posé, créer une relation avec le modèle

Travaillez à 2

Lorsque pour une raison ou pour une autre, une personne est impressionnée et n’est pas naturelle, une solution est de travailler à 2. Une personne parle au modèle, l’autre un peu en retrait la photographie et ainsi de suite. C’est efficace et plus confortable pour la personne photographiée qui a toujours quelqu’un à qui parler.

Les objectifs à portrait

Je consacrerai bientôt un article complet à ce sujet. On entend par là en général les focales de 85 à 135MM en plein capteur 24X36 équivalent à 55 à 90MM environ en capteur APS-C et 45 à 70MM en format 4:3

Ce sont les focales qui ne déforment pas du tout les proportions naturelles du visage. Mais il est en réalité possible d’utiliser n’importe quelle focale pour fair un portrait. Attention cependant aux défomations si vous utilisez un grand angulaire.

Portrait informel

On appelle portrait informel, le fait de photographier une personne dans son cadre de vie. Ce peut être l’atelier d’un artiste ou d’un artisan ou la scène d’un musicien, l’usine d’un ouvrier, etc. L’idée est de faire interagir la fond (le cadre) avec  le portrait. On utilise des focales grand angulaires pour ce travail et on choisit soigneusement son fond. Le portrait informel est très informatif et très puissant car il raconte une histoire. Pour le modèle, c’est aussi plus confortable d’être photographié dans un environnement qu’il connait.

Dans la photo ci-dessous, j’ai opté pour un portrait informel car personne en France ne connait le visage de ce survivant du camp de torture S21 au Cambodge. L’environnement raconte une partie de ce que le portrait seul ne pourrait, avec la mention survivor sur les livres, etc … Sachant que l’oeil est attiré par le texte imprimé dans une photo, j’étais sûr que tout le monde allait lire et faire le rapport avec la personne photographiée.

portrait informel

J’espère que cet article sur l’art de réussir ses photos de portrait en voyage vous a plus. Merci de le partager sur vos réseaux pour faire connaitre le blog. Ces notions sont abordées dans plusieurs de nos stages : le stage portrait animé par Pascal Bernard – un spécialiste du genre – les stages Ouverture et profondeur de champ ainsi que sur la vitesse qui sont disponibles à tours et à La Rochelle et enfin cadrer avec ses pieds qui vous apprend à tourner autour du sujet et en décliner toutes les possibilités

Abonnez vous à ce blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir un message lorsqu'un nouvel article est publié

Rejoignez les 2 135 autres abonnés

Philippe Body

Photographe de voyage professionnel, blogueur, directeur de Avec Un Photographe

Photographe de voyage professionnel, spécialisé sur l’Asie, Philippe Body je parcours le monde depuis l’âge de 22 ans,réalisant reportages et livres et guides de voyage. Mon travail photographique est diffusé par les agences photo Hemis.fr, Gamma-Rapho et Getty Images entre autres ainsi que sur ma photothèque pro : www.phlippebody.com

En 2011, je créé le site www.avecunphotographe.fr puis la société AVEC UN PHOTOGRAPHE pour proposer des stages photo axés sur la composition et la créativité. J’organise aussi des voyages photo en Asie. Le blog avec un  photographe est lancé en 2015. Depuis le site s’est ouvert à d’autres photographes pros de talent. … en savoir plus

nunc Praesent Lorem consectetur ut vel, luctus ante. venenatis, commodo ut sem,

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur vos réseaux préférés